Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 17:21

90' enquêtes - Au cœur de l'hôpital des enfants (TMC)

 

 

Reportage sur le nouvel  hôpital Couple-Enfant de Grenoble


MARDI 11 SEPTEMBRE 20 H 45


Sur la chaîne TMC

 

 


Synopsis : Chaque année, plus de 18 000 enfants sont hospitalisés à l'hôpital pédiatrique de Grenoble. Médecins et soignants se relaient au quotidien pour lutter contre les pathologies qui affectent leurs jeunes patients. Durant un mois, une équipe de « 90' Enquêtes » a partagé le quotidien de soignants, mais aussi de jeunes malades, pour lesquels l'hôpital est un peu comme une deuxième maison.

Qui sont ces professionnels de la santé qui ont fait le choix de dédier leur vie au soin de l'enfant ?

Quelles sont les principales pathologies auxquelles ils sont confrontés ? Comment surmontent-ils la perte de leurs malades ?

Et comment les enfants vivent-ils leur hospitalisation et leur maladie ?

 

 

 


Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Emissions TV - "Tchats" - Reportages
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 08:00

 

Dr Nasrine Callet, gynécologue sur les traitements hormonaux de la ménopause et les risques de cancers du sein.

" Il n’existe pas UN traitement mais DES traitements hormonaux. Suivant le mode d’administration, la posologie et la nature de ce traitement, le risque pour le cancer du sein varie. "

Lors de son apparition dans les années 50, le traitement hormonal de la ménopause a été considéré comme un progrès pour les femmes : c’était la fin des troubles dus à la carence en œstrogènes (bouffées de chaleur, irritabilité, sécheresse vaginale, risque d’ostéoporose…). Depuis la controverse n’a pas cessé, laissant les femmes dans l’incertitude.


L’enjeu est en effet de taille puisque rien qu’en France, en ce début de 21e siècle, 400 000 femmes deviennent ménopausées chaque année et l’on compte actuellement 10 millions de femmes ménopausées, dont 3,5 millions entre 50 et 60 ans. Aujourd’hui seules 20 % des femmes ménopausées prennent un traitement hormonal en France. Reflet des doutes existant entre les bienfaits et les risques de ce traitement.
Alors que faire quand on est une femme d’une cinquantaine d’années tout juste ménopausée face aux controverses scientifiques – fortement relatées par les médias – relatives au traitement hormonal de la ménopause, ou plutôt faudrait-il dire aux traitements hormonaux. « En effet, il n’existe pas UN traitement mais DES traitements hormonaux, précise le Dr Nasrine Callet, suivant le mode d’administration, la posologie et la nature de ce traitement, le risque varie.
Ainsi, un traitement par œstrogènes naturels seuls ou par œstrogènes naturels et progestérone micronisée ne semble pas entraîner de « sur risque » de cancer du sein ; quant aux œstrogènes transdermiques, contrairement aux œstrogènes oraux, ils n’augmentent pas le risque de thrombose. Le Dr Callet ajoute que « le traitement hormonal de la ménopause, comme tout traitement, doit être prescrit s'il y a une indication et en respectant les contre-indications. Ce traitement doit être "sur mesure" pour chaque personne et régulièrement évalué dans le temps, en considérant le "risque/bénéfice". »
D’autre part, ces traitements pourraient avoir un effet bénéfique sur le plan vasculaire, neurologique, voire de prévention du cancer colorectal. La décision doit donc être individuelle lors de l’évaluation médicale et du colloque singulier entre les femmes et leur médecin.
« Les dernières études laissent à penser que le sur-risque, s’il existe, est de faible amplitude en cas de traitement de courte durée » précise Nasrine Callet. Le traitement doit être prescrit pour les ménopauses récentes, le moins longtemps possible, à la dose minimale efficace et privilégier les œstrogènes percutanés naturels (patch ou gel), associés à la progestérone micronisée.


Repost 0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 08:00

 

Donateurs - mercredi 13 juin 2012

 

 

12 Héros mobilisés pour la recherche contre le cancer


 

12 Héros mobilisés pour la recherche contre le cancer

Dimanche 10 juin au Parc de Gerland, 250 personnes dont 12 salariés et sympathisants du Centre Léon Bérard ont couru ou marché sur un parcours de 6 Km à l’occasion de la « Course des Héros » organisée pour la première fois à Lyon.

Ces 12 généreux Héros ont permis de collecter 6 750€ qui serviront à financer un équipement d’injection automatique de traitements de chimiothérapie sur des cellules en culture.

 

 


Repost 0
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 08:00

   

 
Source: Centre de Recherche et de Lutte contre le Cancer

Après une opération ou après un traitement par rayons, il arrive parfois, chez certains patients, que le bras gonfle du côté opéré : en d’autres termes, un lymphoedème se développe.

Avant l'opération, votre médecin a certainement dû évoquer cette éventualité avec vous.

Autrefois, les femmes étaient encore plus fréquemment touchées par cet effet post-opératoire pénible et parfois douloureux.

Aujourd’hui, grâce aux nouvelles méthodes opératoires ménageant plus les patientes, le nombre de femmes concernées est nettement en baisse.

Toutefois, un lymphoedème peut également apparaître tardivement, c’est-à-dire des années après l'opération, en tant qu’effet post-opératoire.

 
Une des raisons principales de cette manifestation est la rupture des voies lymphatiques dans le creux de l’aisselle au cours de l’opération. Le lymphoedème peut également survenir après des rayons. Dans le corps humain, à côté des artères dont la pulsation rythmique se sent au toucher et des veines de couleur bleue, qui ressortent sous la peau, existe aussi un réseau de voies lymphatiques.

 
Le travail le plus important réalisé par le système des vaisseaux lymphatiques est l’évacuation des globules blancs des tissus : ces derniers proviennent du sang et le quittent en permanence par le biais des vaisseaux capillaires. Si cette fonction du système des vaisseaux lymphatiques est interrompue, les globules blancs se congestionnent dans les tissus. es globules blancs ayant la particularité d'absorber l'eau, il se constitue alors un gonflement, le lymphoedème, auquel le corps réagit en formant localement des tissus conjonctifs et adipeux.

 
Lors d'un traitement du cancer du sein, des ganglions axillaires sont toujours prélevés. Des séances de rayons peuvent également parfois être envisagées après l’opération. Le nombre d’opération radicales étant aujourd'hui moins important, le taux de lymphoedème a lui aussi nettement diminué.

Si vous deviez développer un lymphoedème, prenez contact avec un médecin spécialisé qui fera le diagnostic nécessaire. En effet, le processus à suivre dépendra de la cause du lymphoedème : le lymphoedème peut être un effet post-opératoire ou attribué à une concentration de cellules cancéreuses.

Même si le volume de votre bras n’a augmenté que d’un demi centimètre, il s'agit pourant bien d’un lymphoedème qui doit être soigné. Les chances de guérison totale de l’œdème sont beaucoup plus importantes lorsque le lymphoedème est traité tôt. Il est en effet plus facile d’éliminer l'accumulation de liquide que de faire régresser les tissus conjonctifs et adipeux supplémentaires apparus.

 

Adresses de spécialistes

Des physiothérapeutes se sont spécialisés dans la prise en charge en charge du lymphoedème. Ils sont regroupés au sein d'une association, l'AKTL.
AKTL - Clinique Marie-Thérèse
132 avenue du Mal Foch
78100 Saint Germain en Laye
Vous pourrez consulter le site de leur association

 
www.aktl.org

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans LYMPHOEDEME
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 17:43
Créé le 05-09-2012 à 11h46 - Mis à jour à 11h48

Du 29 septembre au 14 octobre 2012, deux Volvo XC60 rallieront les 17 villes étapes qui participent au Ruban de l'Espoir en organisant des animations d'information et de prévention sur le cancer du sein. Volvo contribuera à récolter les nombreux « fanions roses », formidables messages d'espoir adressés aux femmes par celles touchées par cette maladie.

 

 Image © DR

 

 

 

Volvo Automobiles France soutient pour la cinquième année consécutive l'évènement caritatif baptisé "le Ruban de l'Espoir" désormais régi par le Collectif K. Ce collectif national d'associations d'aide aux malades apporte un soutien financier et logistique à cette grande manifestation qui, pour cette ultime édition, franchit nos frontières et conquiert la Belgique.

 

Dans chaque ville étape, des centaines de bénévoles appartenant à des associations se sont mobilisés pour proposer au grand public des manifestations gratuites aussi variées que diverses : marches, expositions, ateliers thématiques, conférences-débats, films, reportages, stands d'information, pièces de théâtre, flash mob, rencontres sportives, défilés, ballets... L'intérêt de toute cette énergie déployée, qui mobilise chaque année toujours un peu plus de partenaires et d'associations, est de sensibiliser le grand public sur les facteurs de risques, la maladie, le vécu, les soins...

 

4 000 km en Volvo XC60

Un périple de plus de 4 000 km en Volvo XC60 attend la délégation du Collectif K qui a pour mission de rallier toutes les villes étapes. Une étape à Bruxelles est prévue le 30 septembre, et une rencontre avec une délégation italienne est également programmée lors du passage de la caravane à Gap, le 13 octobre, à la veille des festivités de clôture qui se tiendront cette fois à Lyon et où sera exposée l'intégralité des fanions récoltés.

 

"Créer un avenir sans cancer du sein est un travail d'équipe auquel nous avons aussitôt adhéré. Cette maladie est la première cause de mortalité chez la femme entre 35 et 55 ans et touche l'ensemble de la population, nos employées comme nos clientes. C'est donc un grand honneur pour Volvo Automobiles France de participer activement à cette initiative remarquable du Ruban de l'Espoir. A ce titre, nous mettons à la disposition de la délégation du Collectif K deux XC60 pour lui permettre d'entreprendre son périple qui prend, cette année, un essor européen. Nous encourageons toutes les entreprises à rejoindre, comme nous, le Collectif K et contribuer ainsi à ce que la traînée d'informations laissée par le Ruban de l'Espoir porte ses fruits et redonne l'espoir de vivre à toutes celles qui se battent", déclare Pascal Bellemans, Président de Volvo Automobiles France.

 

"Informer, prévenir sont les missions des associations impliquées dans la lutte contre le cancer. Mais ce travail ne peut se réaliser sans le soutien de partenaires généreux qui, comme Volvo Automobiles France, n'hésitent pas à répondre présents à chaque édition. Encore une fois, nous sommes très reconnaissants du soutien constant que Volvo nous apporte en mettant à notre disposition deux XC60. Ils contribuent à faire de cet événement une véritable réussite, en participant directement à notre engagement collectif tourné vers un avenir sans cancer du sein", explique Françoise Sellin, coordonnatrice générale du Ruban de l'Espoir, co-fondatrice et vice-présidente du Collectif K.

 

Cette année, le Ruban de l'Espoir est attendu dans 17 villes étapes suivant le calendrier suivant :

 

Samedi 29 septembre : Reims

Dimanche 30 septembre : Bruxelles

Lundi 1er octobre : Paris

Mardi 2 octobre : Meaux

Mercredi 3 octobre : Caudry et Cambrai

Jeudi 4 octobre : Rouen

Vendredi 5 octobre : La Roche-Posay

Samedi 6 octobre : Vannes

Dimanche 7 octobre : Saintes

Lundi 8 octobre : Bordeaux

Mardi 9 octobre : Castelnaudary

Mercredi 10 octobre : Montpellier

Jeudi 11 octobre : Aix-en-Provence

Vendredi 12 octobre : Draguignan

Samedi 13 octobre : Gap

Dimanche 14 octobre : Lyon.

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans OCTOBRE ROSE
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 17:22

 

 

Venez participer à la 2ème Marche d'Octobre Rose organisée par le Comité Féminin pour la Prévention et le Dépistage des Cancers de Maine-et-Loire.


De nombreuses animations seront prévues et des lots pour le bien-être sont à gagner !


Habillez-vous de rose

et rejoignez nous pour faire avancer

la lutte contre le cancer du sein

 

 

 

 

Vous pouvez vous inscrire ici

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans OCTOBRE ROSE
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 17:11

 

 

 

 

 

Le Comité Départemental de Maine-et-Loire de la Ligue Contre le Cancer,

la Régie de Quartiers de Trélazé et Cap Santé 49

unissent leurs forces afin de sensibiliser la population féminine à l'importance du dépistage du cancer du sein

dans le cadre d'Octobre Rose

dans les halls d'accueil du Super U et du U Express de Trélazé.


Des professionnels se relaieront durant cette journée.

Seront mis également à disposition du grand public une exposition, des dépliants, des affiches ainsi que des bracelets roses.


Cette initiative locale est soutenue par la Municipalité de Trélazé. 

 


 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans OCTOBRE ROSE
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 08:00

 

 

europadonna france petit


Retrouvez Europa Donna Lyon au tournoi de préparation de Volley-ball : Jouer pour Elle.


Nous vous attendons de 9h à 19h au Gymnase de Craponne (8km de Lyon ouest).
Craponne a choisi d’organiser ce tournoi de préparation de Volley-ball féminin, qui sera l’occasion de partager un moment sportif et convivial comme les aimait Val, leur numéro 11, et d’associer un événement sportif et féminin à une cause féminine qui leur tient à cœur : la lutte contre le cancer du sein.


Cet évènement veut sensibiliser les volleyeuses quel que soit leur âge, au cancer du sein et ce dans une ambiance sportive et conviviale. Aborder cette question dans la légèreté et la détente est la clé de voûte de ce tournoi de préparation de Volley-ball : Jouer pour Elle.


 

TELECHARGER L'AFFICHE

 

 
Les bénévoles Europa Donna seront présentes tout l’après-midi pour répondre aux questions des volleyeuses et des spectateurs entre les matchs.

 


Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Archives Manifestations - Evènements
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 08:14

Le Point

 

Le Point.fr - Publié le 05/09/2012 à 14:56

 

Un site spécialisé dans la comparaison des honoraires médicaux s'est vu retirer son accès au données du site ameli.fr.

 

Le site Fourmi Santé souligne les difficultés croissantes des Français dans l'accès aux soins.

 

Le site Fourmi Santé souligne les difficultés croissantes des Français dans l'accès aux soins.

 

 

 

Le site Fourmi santé, qui s'est spécialisé dans la comparaison des honoraires des médecins, a protesté mercredi contre la décision de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) de lui interdire l'accès aux données de son site, ameli.fr.

 

"Fourmi santé a reçu à deux reprises cet été une mise en demeure de la CNAMTS afin de retirer sur son site www.fourmisante.com tout lien avec le site ameli.fr permettant d'exploiter les tarifs publics des médecins et de les comparer en toute objectivité", affirme le comparateur dans un communiqué. En outre, la Caisse d'assurance maladie "a coupé les liens hypertexte permettant à Fourmi santé d'accéder à ses données publiques pour les retraiter", ajoute le communiqué. Selon Fourmi santé, la CNAMTS fait valoir que les données d'ameli.fr ne peuvent "être réutilisées sans l'accord de chacun des professionnels de santé".

Demande de transparence

"Dans un contexte où les dépassements d'honoraires médicaux sont plus que jamais un frein à l'accès aux soins, donner de la transparence sur les tarifs est une des vocations premières du site de Fourmi santé", poursuit le communiqué. Les dirigeants de la société exploitant le comparateur "demandent au gouvernement de se prononcer sur cette transparence, sur l'accessibilité aux tarifs et donc aux soins pour tous", conclut-il.

 

Des négociations démarrent mercredi entre l'Assurance maladie, les syndicats de médecins libéraux et les complémentaires santé, pour tenter d'encadrer les dépassements d'honoraires médicaux.

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Social - Santé
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 08:06

Le Point

 

Le Point.fr - Publié le 05/09/2012 à 14:52

   

De nouvelles négociations entre représentants de l'Assurance maladie, des complémentaires santé et des syndicats de médecins libéraux commencent mercredi.

 

Les dernières négociations, en 2011, s'étaient soldées par un échec.

Les dernières négociations, en 2011, s'étaient soldées par un échec. © Sipa

 

 

Les représentants de l'Assurance maladie, des complémentaires santé et des syndicats de médecins libéraux démarrent mercredi, à la demande du gouvernement, des négociations pour encadrer les dépassements d'honoraires médicaux, une tentative qui a, jusqu'ici, toujours échoué. Dans l'immeuble de verre du siège parisien de l'Assurance maladie, les différentes délégations vont plancher pendant sept réunions pour trouver le remède que cherchent depuis déjà plusieurs décennies différents gouvernements, de gauche comme de droite.

 

La dernière tentative remonte à la fin 2011, quand ces mêmes négociateurs n'ont pu se mettre d'accord sur un secteur tarifaire dit "optionnel" dans lequel seraient entrés des médecins spécialistes de bloc opératoire, en acceptant de modérer leurs dépassements en échange du remboursement d'une partie de leurs charges sociales. Les mutuelles avaient bloqué tout accord, et le ministre de la Santé d'alors, Xavier Bertrand, était passé en force par décret en mars, texte depuis annulé par Marisol Touraine.

Négociations ambitieuses

Les négociations repartent donc de zéro mais sont encore plus ambitieuses : elles ne concernent plus seulement les dépassements des chirurgiens, anesthésistes et autres gynécologues, mais ceux de tous les médecins qui les pratiquent. Ils sont au total environ 22 000, spécialistes mais aussi généralistes dans certaines villes comme Paris, Lyon et Marseille. Contrairement à la grande majorité de leurs confrères qui appliquent le tarif remboursé par la Sécu (le secteur 1), ils sont en secteur 2 à honoraires libres et facturent en sus de ce tarif le montant qu'ils veulent mais, en principe, "avec tact et mesure".

 

Marisol Touraine a prévenu que si, à l'issue des sept réunions, le 17 octobre, aucun accord n'était trouvé, le gouvernement prendrait des dispositions dans le cadre du projet de loi sur la sécurité sociale (PLFSS). Si le gouvernement entend plutôt jouer sur l'incitation pour attirer les praticiens dans les déserts médicaux, son ton est plus ferme sur la question des dépassements, et il parle ouvertement de sanctions en cas d'abus. "Je crois pour ma part qu'il ne faut pas exclure d'envisager que la sanction puisse aller jusqu'au déconventionnement temporaire du médecin", avait déclaré Marisol Touraine en juillet. C'est-à-dire que l'Assurance maladie ne rembourserait plus pendant un certain temps une partie des actes de ces médecins. "Cela relèvera de la négociation, mais je ne serais pas offusquée si on arrivait à cela", avait-elle ajouté.

La moyenne continue de grimper

Le problème des dépassements devient de plus en plus aigu car la moyenne continue de grimper : de 25 % au-dessus du tarif de la Sécu en 1990 elle est passée à 54 % en 2010, selon les chiffres de l'Assurance maladie. Ce taux aurait atteint aujourd'hui 56 %, selon certaines sources. Du fait de la crise, ces dépassements sont de plus en plus impopulaires, selon les sondages. L'opinion se répand qu'en période économique difficile les médecins devraient aussi faire un effort et mettre un garrot à leurs gains.

 

Mais les médecins justifient ces "compléments", comme ils les appellent, par l'augmentation de leurs charges de structures - matériel de plus en plus sophistiqué, flambée des primes d'assurances, prix du foncier -, alors que l'Assurance maladie n'a pas revalorisé leurs tarifs depuis au moins vingt ans. Sur les 22 000 médecins concernés, on peut distinguer trois catégories : les quelque 300 à 400 médecins "stars", qui prennent parfois jusqu'à 1 000 % du tarif de la Sécu, les quelque 5 000 médecins qui appliquent des dépassements souvent jugés excessifs, et les autres, dont la surfacturation reste modérée. La première réunion porte précisément sur la définition des "dépassements abusifs" et des sanctions à appliquer.

 

 

 

Click here to find out more!

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Social - Santé
commenter cet article

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum