Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 09:06

Le lymphoedème touche 20 % des opérées. Il est à prendre au sérieux

Santé - Après un cancer du sein, ne laissez pas le bras grossir
 
A la suite d'un acte chirurgical, le bras peut gonfler et handicaper le patient. PHOTO DR
 
 
 

 

Le cancer du sein reste l'un des cancers les plus fréquents avec 48 763 nouveaux cas tous les ans. C'est aussi celui qui se soigne le mieux. C'est ce qu'a révélé l'Institut national du cancer, le 4 février dernier, à l'occasion de la journée mondiale contre le cancer.

Certes, on en guérit mais il reste que les effets secondaires liés aux traitements sont très incommodants. Le "lymphoedème", ce bras qui gonfle, est une des séquelles possibles.

"Seulement 20 % des personnes vont faire un lymphoedème après un cancer du sein, explique Maryvonne Chardon-Bras, kinésithérapeute et présidente de l'association vivre mieux le lymphoedème (AVML). C'est une maladie chronique et handicapante. Notre association a été créée dans le but d'aider ceux qui en souffrent, d'être à leur écoute et leur donner des pistes pour leurs parcours de soins."

Le lymphoedème est la conséquence d'un dysfonctionnement du système lymphatique qui apparaît après un geste ou un traitement réalisé au niveau de l'aisselle (curage axillaire, ablation du ganglion sentinelle, etc.).

"Ce dysfonctionnement est majoré quand la chirurgie au niveau de l'aisselle est associée à la radiothérapie, explique le Dr Michel Conte, chirurgien à l'Hôpital Européen à Marseille. La lymphe ne circule plus correctement, elle s'accumule parfois dans la peau du bras du côté du sein opéré et peut entraîner une augmentation de son volume."Les premiers symptômes apparaissent classiquement à la racine du membre pour descendre progressivement au poignet ou la main.

"Le délai de survenue d'un lymphoedème après le traitement d'un cancer du sein est variable. Il peut aller de la période post-opératoire immédiate jusqu'à des dizaines d'années plus tard, reprend la thérapeute. Notre potentiel lymphatique est différent d'un individu à l'autre. Des études récentes parlent de prédisposition génétique."

Maryvonne Chardon-Bras évoque aussi le désarroi des patients qui en souffrent. "Ils sont perdus, d'autant qu'on leur annonce qu'il n'y a pas de traitement dédié qui permet de stabiliser cette pathologie. La solution se résume à des séances de kiné."

Des séances chocs

Le rôle du kiné est donc primordial : "il doit stabiliser le membre pour le rendre fonctionnel. Il y a des méthodes qui permettent de réduire le volume du bras. Des séances de drainage et de bandage sont obligatoires dès l'apparition de la crise. C'est un traitement de choc pour réduire le volume." Puis, dans un second temps, il y a la phase de maintien."Les massages manuels sont recommandés, ils vont permettre la filtration. On pose ensuite une orthèse de compression adaptée : un bas, un collant ou encore un manchon réalisé par un orthésiste."

Mais le danger, comme l'explique Maryvonne Chardon-Bras, c'est le traitement contraignant et cher qui lasse les patients. "Il ne faut pas les laisser dans la nature. À nous de les motiver pour qu'ils continuent à se soigner et à leur donner une bonne éducation thérapeutique." Petite lueur d'espoir malgré tout. "Avec une chirurgie moins délabrante et la radiothérapie plus ciblée, on ne verra plus ces monstruosités qu'on voyait auparavant."

Autre arme pour lutter contre cette maladie, le sport. "Une femme qui bouge est mieux armée contre une récidive."Alors secouons-nous !

Pour contacter l'association, 04 67 33 70 53 (permanence le mardi matin) ou 06 71 74 57 54 (répondeur) Mail : secretariat_avml@yahoo.fr ou avml@free.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans LYMPHOEDEME
commenter cet article

commentaires

CHAPRON 16/10/2016 11:05

voilà 25 ans que j'ai été opérée d'un cancer du sein droit, l'oedème à commencer pratiquement tout de suite pendant la rééducation, la radiothérapeuthe qui me suivait à cette époque m'a dit que c'était un "incident de parcours" mon bras est toujours gonflé plus ou moins selon les jours, le temps, les efforts je pense dès l'instant qu'il est installé il reste jusqu'au bout

raichonc 03/01/2016 16:34

C est tres pénible et sans issue sauf.le line quel type demancho' prendre merci

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum