Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 17:31

 

 

logoFrance5 Allodocteurs

Ch@t : le cancer du sein

 

rédigé le 4 octobre 2011 par La rédaction de Bonjour-docteur.com / 4

Chat du 04/10/2011 :
Les réponses à vos questions avec le Dr Marc Espié, cancérologue et le Dr Corinne Pachet, chirurgien plasticien.

Sommaire

 

Les réponses du Dr Marc Espié, cancérologue

 

  • A la palpation du sein, comment faire la différence entre de la graisse et une tumeur ?

Une tumeur est plus ferme, la graisse étant plus "molle".

 

Les allaitements longs, de plus d'un an au total réduisent en effet le risque de cancer du sein.

 

  • Comment faire la différence entre mastite inflammatoire et mastite cancéreuse ?

Une mastite inflammatoire est généralement de survenue plus brutale, elle est plus douloureuse qu'une mastite cancéreuse, mais c'est souvent la biopsie qui va permettre de faire la différence.

 

  • Mon arrière grand-mère et ma grand mère ont eu un cancer du sein avant 50 ans mais pas ma mère ni mes tantes, ai-je un risque plus important de développer ce cancer et une seule  mammographie tous les deux est-elle suffisante ?

Il est difficile de répondre, il faudrait faire un arbre généalogique recensant tous les cancers quels qu'ils soient et présenter cet arbre à un oncogénéticien qui pourra alors vous renseigner.

 

  • Dommage que vous ne parliez pas souvent du cancer du sein chez l'homme ! Si j'avais été prévenu il y a 4 ans je n'en serais peut-être pas où j'en suis maintenant. Signalez s'il vous plait que cette maladie peut aussi atteindre les hommes !

Oui le cancer du sein chez l'homme existe mais il est très rare, on observe 1 à 3% de cancers du sein chez les hommes, le risque est plus important en cas d'antécédents familiaux multiples.

 

  • Un cancer du sein triple négatif au stade 1 sans ganglion sentinelle atteint et traité par chimio a t-il plus de risque de métastaser ?

Les cancers du sein triple négatifs sont plus agressifs mais également plus sensibles à la chimiothérapie pour un stade I les chances de guérison sont excellentes.

 

C'est parfois nécessaire si la tumeur était volumineuse ou si elle était profonde près du muscle pectoral...

  • Ma mère ayant eu un cancer à chaque seins, une mammographie tous les 2 ans est-elle suffisante pour moi ?( J'ai 43 ans).

Il faudrait faire un arbre généalogique pour vérifier s'il existe d'autres cas dans la famille, si votre mère est la seule une surveillance habituelle tous les deux ans peut en effet suffire.

 

  • Ai subi une mastectomie avec reconstruction immédiate en 2007 (je n'ai pas eu d'autre traitement à l'époque). En 2009, j'ai eu une rechute avec cette fois-ci des méta osseuses. La reconstruction immédiate peut-elle être responsable de cette récidive ?

Non la reconstruction, immédiate ou non, n'augmente pas le risque de métastases.

 

  • Le chirurgien qui m'a opéré pour une ablation de tumeur m'a dit qu'à moins de 35 ans, le traitement qui suit est toujours constitué de chimiothérapie et de  radiothérapie, pourquoi ?

Si le chirurgien a gardé le sein et retiré la tumeur la radiothérapie est nécessaire pour éviter les rechutes locales (au niveau du sein) on propose souvent une chimiothérapie aux femmes jeunes pour réduire au maximum le risque de métastases et donc augmenter les chances de guérison.

 

  • Est-ce que la pilule provoque un adénofibrome ?

Non la pilule ne provoque pas les adénofibromes, les femmes qui prennent la pilule en développent plutôt moins.

 

Non la pilule ne provoque pas le cancer du sein. Cependant lorsque le cancer du sein se développe il peut pousser plus vite sous l'action d'hormones c'est pourquoi on ne conseille pas la pilule aux femmes qui ont eu un cancer du sein.

 

  • Des microcalcifications malignes d'un sein (carcinome intracanalaire = mastectomie totale) et d'autres microcalcifications mais bénignes dans l'autre sein peuvent-elles évoluer en carcinome intracanalaires à +/- court terme ?

Il existe en effet divers variétés de microcalcifications les unes toujours bénignes et certaines parfois associées à un cancer. Les bénignes ne se transforment pas en malignes, il faut cependant surveiller qu'il n'en apparaissent pas d'autres.

 

A priori non, les pathologies thyroïdiennes sont très fréquentes et il n'est pas rare d'avoir une pathologie mammaire et une pathologie thyroïdienne mais c'est une coïncidence.

 

  • Le risque génétique BRCA 1 ou 2 concerne-t-il le fils de mon épouse décédée d'un  cancer du sein métastasé ?

Pas obligatoirement mais peut-être, il y a un risque sur deux si sa mère était porteuse d'une mutation BRCA.

 

  • Peut-on suivre une stimulation ovarienne dans le but d'une AMP après un carcinome intracanalaire ayant entrainé une mastectomie totale ?

A priori cela doit être possible après avoir fait un examen clinique, une mammographie, une échographie et éventuellement une IRM pour être certain que l'autre sein est normal.

 

Oui l'ovariectomie, en fait l'ablation des ovaires et des trompes réduit le risque de développer un cancer de l'ovaire mais également le risque de développer un cancer du sein.

 

  • Quels sont mes risques si toutes les femmes du côté de mon père (grand-mère, tantes, cousine qui a 30 ans) ont un cancer ?

Le risque passe également par la lignée paternelle, une consultation avec un oncogénéticien peut être envisagé.

 

  • Après une mastectomie lors de la reconstruction peut-on augmenter le volume du sein contro-latéral en cas de petits seins ?

C'est en effet possible et souvent proposé.

 

  • J'ai eu une mastectomie  avec reconstruction immédiate par prothèse il y a 3 semaines. Au bout de quel délai peut-on apprécier le résultat définitif ?

Il faut souvent attendre un an avant d'apprécier le résultat définitif.

 

  • On parle toujours des ganglions lymphatiques mais les cellules cancéreuses ne peuvent-elles pas circuler par la voie sanguine ?

Vous avez raison les cellules cancéreuses peuvent également circuler par voie sanguine.

 

  • Le risque de lymphoedème du bras après mastectomie  totale en 2010 et curetage ganglionnaire (3 ganglions négatif = pas de traitement radio ni hormonaux) est-il présent pour toute la vie comme on me l'a dit lorsque la mastectomie est totale ? Même si actuellement je n'ai aucune douleur quelque soit l'activité ?

Le risque de lymphoedème existe dès que l'on a retiré des ganglions et persiste au long cours, il est cependant plus faible s'il y a eu peu de ganglions retirés (ganglion sentinelle) et s'il n'a pas été effectué de radiothérapie.

 

  • J'ai 36 ans, j'ai un cancer de grade 3, j'ai commencé par la chimio afin d'éviter une ablation    du sein gauche. Après ma  chimiothérapie, lors de l'opération est-ce que je risque d'avoir une ablation ou non du sein ?

Si la tumeur a bien "fondu" sous chimiothérapie et que l'analyse au microscope le confirme on pourra sans doute conserver votre sein.

 

  • Puis-je reprendre le sport en salle après mastectomie   et curage axillaire 15 ganglions, je n'ai pas mal à l'épaule (reconstruction avec prothèses bilatérales par avancement abdominal) cela fait trois mois.

Oui vous pouvez reprendre une activité physique. Si cependant vous avez mal, arrêtez les mouvements qui vous font mal et essayez une autre activité sportive.

 

  • Au bout de combien de temps après un    cancer du sein hormono-dépendant, her 2 ++, intracanalaire infiltrant, peut-on envisager une grossesse ? (sachant que le 1er a été découvert pendant l'allaitement de mon 1er enfant).

On conseille d'attendre trois ans après le diagnostic pour envisager une grossesse ou la fin de l'hormonothérapie (soit 5 ans) tout dépend de votre âge.

 

  • Le   cancer du sein  de ma mère (54 ans) a été révélé lorsque celle a pris un traitement pour la ménopause, est-ce le traitement qui l'a provoqué ou le cancer était déjà là ?

Non je ne pense pas. Le traitement de la ménopause peut cependant accélérer la vitesse de croissance d'un cancer du sein lorsqu'il existe.

 

  • Combien de temps après une  mastectomie on peut reprendre le sport en général ?

Dès que vous n'avez plus mal.

 

  •  Radiothérapie en 2009, sein et mamelon toujours gonflé est-ce normal ?

Oui la radiothérapie peut faciliter la persistance d'un oedème au niveau du sein traité qui finira par s'atténuer à la longue.

 

  • Quels contrôles effectuer après une   mastectomie  faite en 2000 ?

Au minimum un examen clinique et une mammographie annuelle.

 

  • Un    cancer du sein avec KI67 très élevé et non hormono-dépendant est-il chimio sensible ?

Logiquement oui.

 

  • Est-ce que le risque de récidive est plus important avec un cancer her2++ ?

Grâce au nouveaux traitements (herceptine®) le risque de rechute est identique à un cancer non HER2.

 

  • J'ai arrêté le tamoxifène® après 4 ans de prise dois-je craindre une récidive (trop d'effets secondaires) ?

4 ans c'est mieux que rien, auparavant on prescrivait le tamoxifène® pendant deux ans mais des essais ont montré que 5 ans de traitement permettait de réduire davantage le risque de rechute.

 

  • Une  ablation bilatérale préventive protège t-elle complètement d'un cancer ?

 Presque le risque de développer un cancer du sein sur cicatrice est très très faible probablement inférieur à 2%.

 

 

 

 

Les réponses du Dr Corinne Pachet, chirurgien plasticien

 

 

 

 

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-ch-t-le-cancer-du-sein-4766.asp?1=1&IdBloc=2

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans DIAPORAMAS - TCHATS - VIDEOS
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 17:22

 

logoFrance5 Allodocteurs

Ch@t : l'ostéoporose

rédigé le 2 novembre 2011 par La rédaction de Bonjour-docteur 

 

 
Avec les réponses du Pr. Bernard Cortet, rhumatologue et du Dr Karine Briot, rhumatologue.

 

Sommaire

 

Les réponses du Dr Karine Briot, rhumathologue

 

  • Etant chirurgien-dentiste, je suis confronté à un nombre croissant de patients traités par biphosphonates et ces patients ne sont pas au courant des conséquences énormes pour les soins dentaires. Il faudrait bien mieux les informer.

Les patients traités sont normalement informés de la nécessité d'avoir un suivi régulier dentaire comme cela est recommandé.

 

  • Une augmentation des phosphatases alcalines est-elle courante dans l'ostéoporose ?

Non. Pas dans l'ostéoporose mais dans d'autres causes de fragilité osseuse. 


  • Ma gynécologue m'a dit que le Bonviva® qui m'avait été prescrit à 58 ans, présentait des risques de cancer de l'oesophage et devait normalement être prescrit après 70 ans. J'ai 63 ans. Que faut-il en penser ?

L'indication d'un traitement repose sur le bénéfice le risque qui est individuel. La tolérance de ces traitements à long terme est bonne et l'âge n'intervient pas dans ce cas. Rediscutez en avec votre médecin.

 

  • Est-ce que beaucoup d'irradiation peut augmenter l'ostéoporose (en un mois : scintigraphie, scanner, ostéodensitométrie). Cela ne fait-il pas trop d'irradiations ?

Non.

Non.

 

  • Opérée d'une thyroïdectomie totale (cancer de la thyroïdes avec nodules), mes parathyroïdes ont été abimées et une arrachées sur les 4. Je maintiens aujourd'hui mon calcium avec un traitement par Un-alpha® 0.5mg. Suis-je plus exposée au risque d' ostéoporose ? Je précise que je n'ai que 27 ans.

Les problèmes de santé que vous rapportez ne prédispose pas à de l'ostéoporose.  


  • J'ai 42 ans diagnostiqué ostéopénie avec 3 fractures vertébrales et mon rhumatologue me dit que ça ne fait pas mal. Je souffre depuis janvier 2011, que dois-je faire je suis perdue ?

Toutes les fractures vertébrales ne font pas mal. Mais d'autres maladies comme l'arthrose ou des problèmes musculaires peuvent expliquer ces douleurs. Rediscutez en avec votre médecin.  


  • Ma gynéco m'a donné Optruma® pour de l'ostéoporose lombaire mais le rhumatologue m'a conseillé de ne pas le prendre plus de trois ans. J'aimerais savoir pourquoi ?

L'indication de la poursuite ou non d'un traitement se rediscute après 3 à 5 ans.

 

  • Le contrôle des CTX (C-télopeptide par prise de sang) est-il suffisant pour déceler l'ostéoporose ?

Les CTX ne sont pas utiles pour le diagnostic de l'ostéoporose.  


Elle permet de faire le diagnostic de fragilité osseuse; des examens sanguins (calcium, vitamine D) permettent de vérifier que la fragilité osseuse est bien due à de l'ostéoporose.  


Non c'est la fracture liée à l'ostéoporose qui est douloureuse.  


  • Par rapport à une femme de 30 ans, j ai un T-score de -0,3 pour le rachis et -2,6 pour le col du fémur. Comment expliquer une telle différence ? (J'ai 61 ans).

L'examen montre une ostéoporose non exceptionnelle à votre âge. La discordance entre le rachis lombaire et le col nécessite de vérifier que l'examen a été fait dans de bonnes conditions et si c'est le cas, l'arthrose de la colonne lombaire peut surestimer les valeurs de densité osseuse et expliquer cette discordance.

  • Je prends de l'Aclasta® pour une ostéoporose  micro-fracturaire sévère au niveau des pieds. Au bout de combien de temps le traitement fera-t-il pleinement effet ?

Pour prévenir les fractures, environ 9 à 12 mois après la première perfusion.  


  • Combien de temps peut-on prendre Fosavance® ? Est-ce utile si on est passé du stade ostéoporose  au stade ostéopénie en quelques années de continuer le traitement ?

La poursuite ou non d'un traitement doit être réévaluée après 3 à 5 ans de traitement. La poursuite du traitement dépend de la sévérité initiale de l'ostéoporose et des résultats du traitement. Rediscutez en avec votre médecin.  


Les antécédents familiaux de fracture favorisent le risque de fracture mais n'expliquent pas tout.  


  • J'ai 57 ans et une   ostéoporose avérée. On m'a proposé un traitement avec biphosphonates. Etant traitée et suivie pour une parodontite importante, y aurait-il un risque de nécrose de la mâchoire même faible. Est-ce une contre indication à la prise de biphosphonates ?

Non.

 

  • Après dosage de la vitamine D à 70 ans (un peu tard) il s'est avéré que j'en manquais. Est-ce que la prise de vitamine D que je prends maintenant peut améliorer mes os en fixant mieux le calcium ?

 Oui et il faut en prendre régulièrement.

 

  • Une alimentation spécifique (végétarien ou moins de viande) assortie d'une activité physique régulière peut-elle ralentir une ostéoporose en cours ?

Des apports alimentaires équilibrés sont nécessaires: protéines, calcium. Ils doivent être associés à des taux de vitamine D corrects et à une activité physique régulière.

 

  • Mon épouse (78 ans) prend du Protelos® depuis 3 ans et le supporte très bien, notre médecin de famille lui a conseillé d'arrêter. Qu'en pensez-vous ?

La poursuite du traitement dépend du bénéfique risque. Il doit être réévalué après 3 à 5 ans.

 

  • Depuis 12 ans, j’ai une déformation des pouces (arthrose), qui semble s’être accentuée après la prise de vitamine D pendant un an et demi. Est-ce liée à la vitamine D ?

Non.

 

  • Est-il nécessaire de faire une densitométrie de tout le corps (bras, jambes, pieds) ou seulement des hanches et des vertèbres, ce qui est la seule chose proposée... ?

On ne fait qu'une ostéodensitométrie du rachis lombaire et des hanches et dans des cas particuliers les avant-bras.

 

  • J'ai 54 ans, je viens d'être opérée d'une arthrodèse L4 L5. Quels sont les risques en cas d' ostéoporose ?

Pas de risque d'ostéoporose liée à l'arthrodèse.

 

Non pas en rapport avec l'algodystrophie.

 

  • Après une double fracture de fatigue du bassin, j'ai été traitée pendant 18 mois au Forsteo®. J'étais très satisfaite, 2 ans tranquille mais chute sur le dos et fracture des apophyses) du coup, douleur. Traitement Protelos® résultat pratiquement nul, je soufre depuis 6 mois.

D'autres traitements de l'ostéoporose existent, ils ont pour but de diminuer le risque de fractures. Pour les douleurs il faut adapter antalgiques et rééducation. Parlez à votre spécialiste.

 

Non. Rediscutez en avec votre dentiste

 

  • J'ai 60 ans. Je n'ai pas pris de traitement hormonal car je ne le supportais pas. Mon gynécologue m'a prescrit de l'Evista® (ostéopenie). Les effets secondaires de ce médicament m'inquiètent. Que faut-il en penser ?

 C'est un traitement qui a des effets bénéfiques. Parlez de vos doutes à votre médecin.  

 

Toutes les personnes avec ostéoporose ne sont pas forcément traitées (âge jeune..), d'autres éléments de décision interviennent et parfois les CTX sont utilisés.

 

  • Je prends Evista® depuis plus de 5 ans pour l'ostéoporose  . Y a t-il des inconvénients à en prendre sur de longues périodes. Arrêter peut-il être préjudiciable pour l'organisme ?

La durée recommandée avant de réévaluer un traitement est de 3 à 5 ans et on a une expérience rassurante avec l'utilisation prolongée des traitements.  

  • Je prends  Protelos® depuis 4 ans prescrit par un gynécologue, mon généraliste me dit de stopper. Que dois-je faire ?

Il faut réévaluer avec votre spécialiste les bénéfices de 4 ans de traitement et discuter en fonction des résultats de la poursuite ou non.

 

  •  La prise de vitamine D  est-elle obligatoire avec un traitement sous Bonviva® ?

Il faut avoir un taux de vitamine normal lorsqu'on est traitée pour l'ostéoporose.

 

  • Quel est le bon taux de vitamine D  dans le sang ?

Pour des sujets à risque d'ostéoporose ou avec ostéoporose le taux de vitamine D doit être supérieur ou égal à 30 ng/ml ou 75 nmol/l.

 

  • J'ai eu une perfusion d'Aclasta® depuis 8 mois, je fais de la rééducation musculaire des lombaires et du dos (fractures de T12 et L1). Au bout de 2 heures de marche ou en position debout, j'ai mal et commence à me courber en avant. Ensuite, j'ai du mal à me redresser, croyez-vous que cela passera ?

Il faut bien continuer la rééducation des muscles de la colonne et poursuivre le traitement.

 

  • J'ai une ostéoporose    et je suis une hypertendue en plus d'une insuffisance veineuse et risque de phlébite a été détecté assez tardivement un stade assez avancé avec un traitement d'ostéoporose y a t-il des risques complications mes médecins hésitent à cause de risque d'inflammation ? Si oui quelle autre solution ?

Oui il existe des traitements adaptés à votre situation et à vos problèmes de santé. Rediscutez en avec votre médecin.

 

  • Des infiltrations d'anti-inflammatoires (genoux) peuvent-elles accentuer l' ostéoporose     à la longue ?

Non.

 

Il existe des traitements pour l'ostéoporose chez l'homme comme la classe des bisphosphonates. Vos antécédents ne les contre indiquent pas. Demandez conseils à votre médecin.

 

  • Je suis une femme de 64 ans avec déjà beaucoup de sciatiques et d'arthrose (hérédité familiale). Je suis actuellement avec un cachet tous les jours de calcium  vitamine D, et une fois par semaine un comprimé de Fosavance®. Or, il parait que ce traitement agit sur le foie, les dents et la mâchoire.

Ce traitement a des effets bénéfiques pour prévenir le risque de fracture. Sa tolérance est bonne, il faut un suivi d'une fois par an chez le dentiste.

 

  • J'ai 46 ans et je suis ménopausée avec une ostéoporose     , j'ai Evista® comme traitement, j'ai beaucoup de douleurs dans le dos et je perds mon autonomie. Je ne peux plus bouger, les médicaments contre la douleur ne font plus rien, j'ai des paresthésies est-ce en rapport avec l'ostéoporose ? J'ai la maladie de little j'ai besoin de conseils.

Les symptomes que vous décrivez ne semblent pas liés à l'ostéoporose.

 

  • Est-ce que le Levothyrox® peut avoir une réaction avec une perfusion d'Aclasta® 5 mg ?

Non il n'y a pas d'interactions.

 

  • J'ai été opérée d'une parathyroïde en 2009 qui détruisait mes os. Ma PTH était de 180 alors que le maxi est de 65. Actuellement, je suis encore à 86. Je ne prends aucun traitement. Dois-je m'en inquiéter et consulter un spécialiste ?

L'élévation de la parathormone PTH peut être liée à d'autres causes comme le manque de vitamine D. Rediscutez en avec votre spécialiste.

 

  • Je lis que le Dr Cortet préconise Aclasta® plutôt pour les factures non vertébrales. J'ai eu Aclasta® pour 2 fractures D12 et L1 ? Que dois-je penser ? Je pense, que cette perfusion ne me convient pas. Qu'en pensez-vous ?

Non c'est un traitement qui convient à tous les types d'ostéoporose. Si vous avez des doutes rediscutez en avec votre médecin.

 

  • Concernant la  vitamine D, quel dosage devons nous prendre en cas d'ostéopénie.

Cela dépend votre taux de vitamine D.

 

Tout dépend de vos douleurs, du nombre de fractures vertébrales et de leur localisation... mais dans un délai moyen de 1 mois.

 

  • J'ai 30 ans et je dois subir une hystérectomie, cela aura t-il des conséquences sur une ostéoporose       précoce et si oui que faire ?

Cela dépend du geste, s'il y a une conservation des ovaires, le risque d'ostéoporose n'est pas augmenté. Redemandez conseils à votre médecin.

 

  • Le bénéfice de Fosavance® se perd-il dès qu'on arrête le traitement ?

Non il a encore des effets bénéfiques sur l'os pendant quelques années.

 

  • Quel est le dosage de vitamine D  que je dois prendre par jour, je suis métisse, et atteinte d'ostéopénie. On m'a dit que les personnes d'origine africaine devaient prendre plus de vitamine D.

Cela dépend du taux de vitamine D. La synthèse de vitamine D est en effet plus difficile en raison de l'hyperpigmentation.

 

  • A partir de quel chiffre l'ostéoporose        est déclarée ?

Sur l'ostéodensitométrie : T score inférieur ou égal à -2,5.

 

Le traitement le plus adapté: bisphosphonates qui sont disponibles et remboursés chez l'homme.

 

  • Mon fils de 26 ans a une ostéoporose avancée suite à une corticodépendance pour une maladie de Crohn, peut-il prétendre à un traitement lui permettant d'être moins exposé à des risques de fractures ?

Oui il existe des traitements pour prévenir le risque de fracture; il faut que votre fils en parle à son spécialiste.

 

Nombreuses mais pas disponibles tout de suite..  

 

  • Peut-on dire que l'ostéoporose n'est pas une maladie, mais plutôt un mauvais capital osseux selon les individus ?

Non c'est une vraie maladie qui est chronique avec des conséquences graves.

 

Habituellement on pratique un densitométrie osseuse avant la mise sous traitement et à la fin d'un 1er cycle thérapeutique (5 ans). Une densitométrie intermédiaire (2 à 3 ans) peut également être réalisée mais elle n'est pas remboursée.

 

  • Ayant pris du Fosamax®, puis du Bonviva®, j'étais traitée avec Protelos®. Au vu de la polémique récente, par quoi remplacer ce médicament ? Il est très difficile d'obtenir des renseignements.

Comme tout traitement le Protélos® peut être à l'origine d'événements indésirables (phlébites et allergies notamment). Les allergies surviennent dans les premières semaines de traitement. Le rapport bénéfice/risque du traitement n'est pas remis en cause actuellement ( la dernière en date datait de 2009 et une réévaluation à l'échelon européen a été demandée par l'afssaps )

 

  • Quels sont les effets secondaires dus à la prise du Protelos®. Quel autre traitement est préconisé ?

Les effets indésirables les plus fréquents sous Protélos® sont d'ordre digestif: nausées, douleurs abdominales et accélération du transit. Le risque de phlébite est également discrètement augmenté. Enfin des cas exceptionnels d'allergie ont également été décrits de telle sorte que toute éruption sous Protélos® nécessite son interruption définitive. Les cas d'allergie surviennent lors des premières semaines de prescription. En dehors du Protélos® les autres traitements sont représentés par les bisphosphonates le tériparatide et les modulateurs sélectifs du récepteur aux oestrogènes.

 

On utilise dans les cancers du sein hormono-dépendants des médicaments inhibiteurs de l'aromatase qui peuvent favoriser la survenue d'une fragilité osseuse. Il faut donc dans ces conditions effectuer une densitométrie osseuse.

 

  • Y a t-il un lien entre thyroïdectomie totale et apparition de l'ostéoporose ?

Après thyroïdectomie totale on donne en substitution des hormones thyroïdiennes qui lorsqu'elles sont données en excès peuvent favoriser la survenue d'une ostéoporose.

 

  • Combien d'années peut-on prendre actonel 75® ?

La durée d'un traitement anti-ostéoporotique est fonction de la sévérité de l'affection. Ce type de traitement peut être prescrit si nécessaire pendant 10 ans mais une réévaluation régulière est nécessaire.

 

Les réponses du Pr Cortet, rhumatologue

 

 

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-ch-t-l-osteoporose-5039.asp?1=1&IdBloc=2

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans DIAPORAMAS - TCHATS - VIDEOS
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 17:12

 

logoFrance5 Allodocteurs

 

Tchat : anxiété et insomnie

rédigé le 22 novembre 2011 par La rédaction de Bonjour-docteur

 

Tchat du 22 novembre 2011 de 15h à 16h : Les réponses d'Aurélie Meyer-Mazel, psychologue et spécialiste du sommeil, du Dr Olivier Pallanca, psychiatre et de Stéphane Giraudeau, sophrologue.

Sommaire

 

Les réponses de Stéphane Giraudeau, sophrologue.

 

La luminothérapie a des indications notamment pour consolider les cycles du sommeil par l'action sur l'horloge biologique très sensible à la perception de la lumière. C'est aussi une indication en cas de dépression saisonnière (due au manque de luminosité) et en cas de Jet Lag.  

 

  • Le cannabis peut-il aider dans certains cas ?

Le cannabis peut avoir une action sédative mais altère la qualité du sommeil.  

 

  • Quand je sors d'une séance de sport (environ 2h), je me sens libéré aussi bien physiquement que mentalement. Le sport peut-il être une solution ?

Le sport est un excellent "somnicament", avec un effet sur la libération des tenions, et une meilleure régulation de la température interne facilitant le sommeil. Il faut juste éviter l'activité trop tardive pour laisser au corps le temps de se refroidir.  

 

  • Que faire contre les cauchemars récurrents qui empêchent de vraiment dormir ?

Pour les cauchemars récurrents, un suivi psychothérapeutique est tout indiqué, même en thérapie brève, la sophrologie et la relaxation permettent aussi d'obtenir de bons résultats.  

 

  • 67 ans, insomniaque depuis l'âge de 10 ans suite à un tremblement de terre. Malgré les somnifères je ne peux dormir au maximum que 4 h. Puis-je espérer trouver quelque chose qui me fasse dormir plus ?

Apprendre des techniques psychocorporelles peut renforcer un sentiment de sécurité autour du sommeil et faciliter la récupération même en journée afin de limiter l'impact du manque de sommeil.  

  • Je dors très mal et donc très peu, est-ce que faire une sieste, rattrape le sommeil ?

La sieste permet de récupérer, mais à utiliser avec précaution pour ne pas empiéter sur le sommeil du soir et renforcer l'insomnie : la relaxation permet de récupérer sans dormir et faciliter le sommeil.  

 

  • Je fais de l'apnée du sommeil traité orthèse d avancée mandibulaire. Je reste fatigué, et à mon réveil je suis comme si je n'avais pas dormi. Je suis prof et consomme beaucoup de café. Je suis toujours très tendu et anxieux. Que faire ?

A priori il vous faut travailler sur votre anxiété et les tensions physique et psychiques : la relaxation et la sophrologie permettent de récupérer efficacement dans un premier temps et d'agir sur ces tensions, un suivi psychothérapeutique (même bref) peut aussi permettre d'obtenir les meilleurs résultats.

 

  • Pour les enfants de 12 ans la sophrologie peut marcher ? Il n'arrive pas à s'endormir et quand il y arrive il ne dort pas très longtemps 5 a 6 h très souvent.

Nous obtenons d'excellents résultats avec les enfants, l'objectif est de leur donner des outils pratiques pour se mettre dans les meilleures conditions au coucher, et gérer au mieux les stress de la journée. Votre enfant peut aussi être court dormeur, c'est sa qualité d'éveil qui doit être le principal marqueur.  

 

  • Mon mari est mort il y a plus de deux ans à 4 h du matin - je n'arrive plus à m'endormir avant cette heure grosso modo - je suis à l'affût, de rien. Mes pensées tournent en continu, je me sens en pleine forme dans mon lit - puis-je me faire déprogrammer ?

Les techniques psychocorporelles peuvent effectivement désancrer ce type de "programmation", en lien avec un suivi psychothérapeutique au besoin.  

 

  • Je travaille la nuit (croupier) et je suis de nature anxieuse, j'ai souvent du mal à trouver le sommeil les nuit ou je ne travaille pas. Comment faire pour dormir ?

Mon conseil est de trouver une méthode qui vous convient pour mieux gérer l'anxiété, permettre de déconnecter au moment du sommeil (sophrologie, relaxation). Vous pouvez avoir un rythme atypique lié à votre activité, une mise en conditions est donc encore plus nécessaire pour trouver plus facilement le sommeil, et récupérer quoiqu'il arrive.

 

  • Quels sont les risques sur la santé générale d'une insomnie anxieuse chronique qui ne serait pas soignée ?

Les risques sont une usure progressive des ressources physiques et psychiques, avec tout ce qui accompagne : troubles de l'humeur, mémoire, vigilance, ressources immunitaires... Il est donc toujours important de prendre sérieusement en main ce type de trouble, surtout que les solutions existent avec des résultats souvent rapides.

Les exercices proposés en sophrologie permettent justement de rapidement récupérer même en journée, et je propose toujours un récapitulatif des exercices avec possibilité d'enregistrement, cela aide effectivement quand la mémorisation et la vigilance sont en défaut.

 

  • Combien de temps demande une évaluation de l'insomnie ? Où se déroule-t-elle ?

L'évaluation peut être rapide car ne nécessite par forcément d'enregistrement physiologique : la plupart des insomnies sont liées au stress ou à l'anxiété, un diagnostique en centre de sommeil public ou privé avec un spécialiste est fortement conseillé, après tout dépend des délais, les centres hospitaliers étant souvent débordés.

 

  • Pour mon insomnie  mon médecin me prescrit de l'Atarax®. Il m'assure que ce médicament ne cause pas d'accoutumance et que je peux l'assumer sans crainte. Qu'en pensez-vous ?

Je ne peux donner d'avis sur les médicaments, mais je vous conseille fortement de voir un spécialiste de ce type de médicaments pour votre trouble en centre de sommeil (aucun médicament n'étant anodin), d'autres solutions non médicamenteuses peuvent aussi être appropriées.  

  • Qu'est-ce que c'est exactement la paralysie du sommeil ?

La paralysie du sommeil consiste en un réveil alors que l'activité motrice du corps reste "désactivée" à cause de la phase de sommeil, la liaison nerveuse est parfois défectueuse entre certaines phases de sommeil et l'éveil, c'est un symptôme renforcé en épisodes de stress important/anxiété.

 

  • Depuis petite je dors entre 13 et 15h et il m'arrive de ne pas dormir pendant 3 a 4 nuits d'affilé. Symptôme : montée d'angoisse, stress, perte total d'appétit je mange désormais 3 a 4 fois dans la semaine, et des migraines insupportables (malgré les Doliprane®) qui durent entre 2 et 3 nuits/jours ! J'ai du mal à avoir une vie simple en plus d'une petite fille !

Je vous invite fortement à consulter en centre de sommeil pour un diagnostique précis de votre trouble et vous aider au plus vite.

 

  • Est-ce grave de trop dormir ?

Nous avons chacun notre rythme et notre besoin de sommeil allant de 4h à 10h sans que ce soit pathologique : le seul indicateur important est l'état de forme en journée, si l'éveil est de bonne qualité il n'y a pas de problème du point de vue physiologique.  

 

  • J'ai 26 ans et le soir j'ai des crises d'angoisse régulièrement depuis ma dépression il y a 6 ans, je n'arrive pas à dormir avant 4 heures du matin et je suis très fatiguée la journée, que pourrais-je prendre pour calmer mes angoisses ?

Je vous invite à consulter un Centre de sommeil pour évaluer l'action la plus adaptée : médicamenteuse ou non il y a toujours des solutions.  

 

L'hypnose peut notamment aider au lâcher prise et programmer un relâchement corporel et mental favorisant le sommeil. Je préfère pour ma part axer sur la capacité de récupération en journée, et l'apaisement des tensions physiques et psychiques consciemment, en journée et au coucher.  

  • Je souffre d'insomnie  (réveil vers 3h du matin, ré endormissement difficile) et mon mari me dit que quand je dors je ronfle de plus en plus. Est-ce forcément le symptôme d'une pathologie ?

Le ronflement peut être un indice d'apnée du sommeil, mais pas obligatoirement : il serait intéressant de consulter en centre de sommeil pour voir l'opportunité d'un enregistrement, et en tout cas agir sur votre insomnie.

 

  • Je dors bien la nuit mais dans la journée il m'arrive souvent d'avoir un gros coup de pompe après le repas accompagné de douleur au dos et maux de tête que faire ?

Les pics de somnolence en journée sont à prendre au sérieux, surtout avec les symptômes cités : une consultation en centre de sommeil pourra déterminer s'il y a une pathologie associée comme par exemple l'apnée du sommeil qui fragmente le sommeil sans que l'on se rende compte la nuit.  

 

  • Le yoga et autre gymnastique douce peuvent-ils être efficace sur le sommeil ?

Bien sûr, mais parfois insuffisant quand il y a des mécanismes d'anticipation négative du sommeil, ou un niveau de tension psychocorporel trop important : à compléter dans ce cas avec d'autres approches.

 

  • J'habite en région parisienne. Dois-je être adressée par un médecin pour une consultation à la Pitié-Salpêtrière ou puis-je prendre un rdv toute seule ?

Le Dr Pallanca consulte également au Centre Médical Veille Sommeil.

 

  • Je prends des tranquillisants depuis l'âge de 13 ans dus à un traumatisme, j'en ai 62 ans que puis-je faire pour arrêter ces fortes angoisses de nuit ayant peur du noir ?

Un suivi psychothérapeutique renforcé par des approches psychorcorporelles telles que la sophrologie peut être très efficace.  

 

  • Il m'arrive, par période, de dormir plus de douze heures par nuit, me réveiller assez groggy et me rendors souvent pour une sieste de une à deux heures. Est-ce grave ?

Je vous conseille de consulter en centre de sommeil pour diagnostiquer votre trouble et déterminer le suivi le mieux adapté.  

 

  • Je dors entre 8h30 et 9h par nuit. N'est-ce pas trop ? Est-ce que cela ne s'appelle pas de la paresse ?

Nous pouvons avoir un besoin de sommeil compris entre 4h et 10h sans pathologie et encore moins de la paresse : nous sommes tous différents, l'indicateur est le niveau de forme au réveil.

La relaxation est une indication, mais selon le niveau d'angoisse un suivi psychothérapeutique peut aussi s'avérer nécessaire pour obtenir les meilleurs résultats.

 

  • Je m'endors souvent dans mon fauteuil et une fois couchée, impossible de m'endormir. Mon cerveau n'arrive plus à s'arrêter. Si je ne prends aucun médicament, je peux rester la nuit sans dormir. Comment faire pour m'empêcher de penser. Est-ce que le Seresta 10 mg® présente des dangers ?

Je ne puis donner d'avis sur la posologie, mais les méthodes non médicamenteuses sont aussi très efficaces dans la plupart des cas, surtout pour apprendre à mieux canalyser les pensées et favoriser le lâcher prise.  

 

  • Je pratique des séances de sophrologie et je dors moins depuis est-ce normal ?

A vérifier si vos séances ne vous conduisent pas dans un état trop proche du sommeil : cela peut empiéter sur le besoin de sommeil la nuit, comme pour la sieste. C'est pourquoi je privilégie une sophrologie dynamique, favorisant le sommeil sans empiéter dessus, tout en permettant une qualité de récupération suffisante en journée...

 

  • Ayant des insomnies  régulières de plusieurs mois depuis environ 3 ans, je viens de craquer et mon médecin a diagnostiqué un burn out lié au travail. J'ai pris contact avec une psychologue et prends de l'Atarax® et de l'Imovane® depuis 6 semaines. J'ai régulièrement des pics d'anxiété et redoute l'arrêt du somnifère et de ne plus redormir et ai-je un risque de dépendance ?

Je ne puis que vous conseiller un suivi en centre de sommeil pour que la prescription soit la mieux adaptée avec toutes les précautions d'usage à ce type de médicament. Un suivi non médicamenteux peut aussi vous aider à la réduction puis au sevrage dans les meilleures conditions.  

 

  • Faut-il être adressé par un médecin généraliste pour consulter un centre du sommeil, ou peut-on prendre rdv seul ?

Il est possible de prendre rdv directement.  

 

L'activité physique est importante mais a priori insuffisante en insomnie chronique, les mécanismes psychologiques étant souvent prépondérants.

 

Jamais allongé, assis et debout pour faciliter la capacité d'attention et de présence, l'utilisation de stimulations corporelles pour favoriser le dégagement des tensions et la focalisation sur le corps, la respiration...

 

  • Que pensez-vous des huiles essentielles en externe pour venir au bout d'une insomnie chronique ?

Les huiles essentielles peuvent participer à un environnement favorable au sommeil, mais cela me parait trop insuffisant face aux processus psychophysiologiques à l'œuvre.

 

  • On me dit qu'en centre de sommeil les délais pour consulter peuvent aller jusqu'à un an ! Comment faire ?

En centre privé les délais sont souvent plus court (mais le prix de la consultation est plus élevé). 

 

  • La sophrologie dynamique se pratique à quel moment de la journée ? Plutôt le soir ou vers 14H par exemple ?

La sophrologie dynamique s'applique en journée, début de soirée, mais aussi de manière douce au coucher ou en cas de réveil la nuit.  

 

  • J'aimerais savoir combien coûtent les séances de sophrologie et où m adresser pour y participer.

Les coûts des séances varie entre individuel (à Paris entre 50 et 70 euros) et groupe (15 à 30 euros). Personnellement je propose des cycles qui permettent de réduire le coût également en individuel, et certaines mutuelles maintenant participent.  

 

  • Peut-on pratiquer de la sophrologie sur les enfants ?

La sophrologie s'adapte très bien aux enfants (à partir de 5/6 ans notamment).

 

  • La sophrologie peut-elle m'aider pour sortir d'une fatigue invalidante suite à 2 traitements du cancer, pneumopathie radique ?

La qualité de récupération en sophrologie est vraiment importante, c'est une aide précieuse même avec un sommeil perturbé

 

  • Je n'arrive pas à ne pas penser donc je crois que toutes méthodes de relaxation ou sophrologie  ne peuvent pas m'aider.

Il s'agit de canaliser la pensée et non pas de ne pas penser...  

 

La sophrologie utilise la relaxation comme moyen de libération des tensions physiques et psychiques qui peuvent nuire à notre santé, mais c'est avant tout une méthode qui vise à prendre conscience de notre réalité corporelle mentale de chaque instant, et de mieux utiliser nos capacités afin d'aller vers un mieux être.

 

 

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-tchat-anxiete-et-insomnie-5185.asp?1=1&IdBloc=3

 

 

 


Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans DIAPORAMAS - TCHATS - VIDEOS
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 17:07

 

logoFrance5 Allodocteurs

 

 

rédigé le 27 janvier 2012

 

Le 27 janvier 2012 de 15h à 16h : les réponses du Dr Laurent Chevallier, nutritionniste et à Thierry Thévenin, producteur herboriste bio de plantes médicinales.

Sommaire

 

Les réponses du Dr Laurent Chevallier, nutritionniste-botaniste

 

  • Comment une personne atteinte de lupus peut gérer l’arrivée de la ménopause sans complément hormonal ni soja ?

Le mélilot, l'aubépine sont intéressantes et en cas de troubles circulatoires importants, la vigne rouge en gélule de 300 mg d'extraits secs à raison de 2 par jour par cure de 21 jours.

Le gattilier qui existe aussi en gélules d'extraits secs ( 300 mg) deux fois par jour, du 8 e au 21 jours du cycle. On a très souvent d'excellents résultats.

  • Sous estradiol depuis 3 ans,  bouffées de chaleur revenues depuis opération du nez début janvier 2012. Normal ? En lien ? Dois-je attendre ou consulter ou compléter par les plantes dont vous avez parlé ?

Il faut revoir peut-être les dosages et les possibles interactions médicamenteuses. Il faut en parler avec votre médecin généraliste ou votre gynécologue.

Je pense qu'il faut extrêmement prudent avec les applications de plantes notamment par rapport à ce qui est parfois préconisé (huiles essentielles diluées). Elles peuvent être très caustiques. Donc en application locale il ne faut utiliser à mon sens que des crème vaginales parfaitement testées type Trophicrème ou des ovules type physiogine, bon, elles contiennent des œstrogènes mais faiblement dosées. Par voie générale quelques gélules de bourrache ou d'onagre, mais sans excès, par cure de 15 jours.

  • Ménopausée depuis l’âge de 40 ans après une ablation d’une tumeur à l’ovaire (j’ai 52 ans) et hypothyroïdique  je prends très facilement du poids et suis très fatiguée avec bouffées de chaleur nocturnes, je souffre aussi d’arthrose malgré une activité physique régulière, quelles plantes dois-je utiliser ?

Je vous propose à type d'essai une tisane: Aubépine 40 g, Hamamélis 40 g, frêne 30 g; 2 pincées du mélange pour un bol d'eau, à porter à frémissement, puis laisser infuser 10 minutes et boire 2 à 3 bols par jour. A soumettre à votre médecin qui connait bien vos antécédents et vos affections.

  • Depuis 3 ans que je suis en ménopause, je suis en dépression,  je n’ai plus de gout à rien. Y a t-il une plante pour me soulager et m’enlever le stress ?

Le meilleur anti stress et d'être le plus possible dehors (luminothérapie naturelle) et d'avoir une activité physique suffisamment soutenue. Sinon les plantes comme la valériane peut vous aider mais tout dépend également des traitement que vous prenez déjà.

  • Quelle plante utiliser pour éviter la prise de poids pendant la ménopause ?

Il n'en existe pas en tant que telle, néanmoins la piloselle est un bon draineur et en plus certains extraits de cette plante pourrait limiter l'apparition des taches brunes de la peau...à suivre. Pour éviter de trop prendre de poids : limiter le gras, le sucre, et réduire les portions de féculents ( 2 c à soupe cuit par jour) + activité physique régulière.

  • Vous ne parlez jamais de bromélaïne, c’est un extrait d’enzyme d’ananas qui guérit presque tout. Pouvez-vous nous dire la part de vérité dans cela.

La bromélaïne ou broméline est surtout réputée améliorer la digestion des protéines. Elle est aussi utilisée sous forme de comprimés pour réduire les œdèmes notamment liés à un traumatisme (un coup).

  • Est-ce qu’on vieillit plus rapidement sans hormones (peau, organes). Des plantes jouent-elles un rôle pour ralentir cela ?

Non, les hormones n'ont jamais empêché le vieillissement des cellules qui un processus physiologique normal, aussi bien pour les femmes que pour les hommes. En revanche les modifications soudaine de la sécrétion d'hormones (oestrogènes) nécessitent un temps d'adaptation variable d'une personne à l'autre.

  • Que pensez-vous des gélules de trèfle rouge pour le traitement de la ménopause ?

Prudence c'est comme pour le soja et il y a les mêmes contre indications que pour le traitement hormonal conventionnel de la ménopause. Nous venons de les développer à l'antenne.

  • J’ai 50 ans, arrêt des règles depuis septembre 2010, mon plus gros problème est le manque de sommeil (2/3 h par nuit) je pratique pourtant la course à pieds 3 x sem. ! Essai THS 5 semaines, en août dernier, arrêté car tension importante des seins mais là, je suis épuisée ! Peut être dois-je à nouveau réessayer ! A moins que la ballote puisse avoir un effet rapide !

Voilà à priori une bonne indication pour la passiflore ! Une gélule d'extrait sec (300 mg) le soir. Si vous décidez de reprendre un THS attention au dosage, manifestement celui que vous avez pris était, pour vous, surdosé en oestrogènes.

  • J’ai eu un cancer du sein l’année dernière (fin de chimio juillet) il semble qu’elle ait déclenché une ménopause, pas d'hormones pour moi, mais bouffées de chaleur nocturnes, prise de poids et surtout douleurs articulaires. Je fais pourtant du sport (squash et RPM) à raison de 3 à 5 h semaine, je fais attention à mon alimentation sans exagérer quand même ... une solution peut être ?

Voilà une indication typique de mélilot + aubépine + frêne, en tisane pour commencer et si cela est insuffisant il faudra essayer les gélules de ces plantes après avis de votre médecin.

L'idéal dans votre cas semble être une tisane à base de feuille d'artichaut 30 g, boldo, 25 g et verveine 25 g : 2 pincée du mélange par bol, 1 bol après chaque repas. A essayer et réduire vos portions alimentaires.

  • Qu’en est-il de la possibilité d’un traitement des fibromes par les plantes ?

Cela est délicat de répondre à votre question sans connaitre parfaitement votre dossier médical : la nature, l'importance, l'ancienneté des fibromes...le retentissement... Désolé.

  • Je suis un homme à la retraite mais j’ai vu ma mère, ma grand-mère grandir et vieillir et toutes les femmes de ma famille et aucune n’a jamais souffert de ces drôles de bouffées de chaleur. Elles prenaient de l’origan en décoction. Cet origan a t-il un effet ou autre chose ?

L'origan est une plante qui améliore avant tout la digestion (contre les spasmes, l'aérophagie). On l'utilisait aussi en cas de fatigue autrefois.

  • Que pensez-vous du goji ? Effet de mode ou réelle efficacité ?

Effet de mode avant tout, pas plus efficace que la myrtille, même peut-être moins !!!et doute sur la présence de pesticide.

Il y a des études contradictoires, à forte dose je pense qu'il faut être prudent.

  • Peut-on consommer chaque jour et sans danger à 70 ans une tasse à thé de lait de soja ?

Pas de danger, il ne fait pas dépasser les 1 mg par kilo de poids corporel et par jour d'isoflavone de soja. Autrement dit de 60mg pour 60 kg, avec un peu de lait de soja aucune chance d'atteindre cette dose.

Commencez par essayer tout simplement aubépine et frêne en tisane, 1/2 litre par jour.

 

 

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-plantes-et-menopause-5710.asp?1=1

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans DIAPORAMAS - TCHATS - VIDEOS
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 16:48

 

 

logoFrance5 Allodocteurs

Vers la fin des médecins de nuit ?

rédigé le 20 février 2012 par La rédaction d'Allo-docteurs, mis à jour le 21 février 2012

 

Trouver un médecin en pleine nuit risque de devenir compliqué. En tout cas dans certaines régions. En cause : une réorganisation de la permanence des soins. Reportage dans le Nord-Pas-De-Calais.

 

 

Voir un  médecin à tout heure du jour et de la nuit… C'est ce qu'on appelle la permanence des soins. Un dispositif qui devrait être remanié dans les mois qui viennent. Résultat : dans certaines régions, les Agences régionales de santé, qui pilotent le système pourraient supprimer les indemnités versées aux médecins en compensation de leurs nuits de garde.

Même si cette décision n'empêchera pas les médecins volontaires de continuer à assurer ces gardes de nuit, elle pourrait entraîner à terme la quasi-impossibilité de joindre un médecin entre minuit et 8 heures du matin, notamment dans les régions déjà en pénurie de praticiens à ce jour.

Les patients auraient le choix entre se contenter d'un conseil téléphonique… ou se rendre aux urgences hospitalières. Cette réorganisation devrait s'appliquer aux régions Nord-Pas-de-Calais, Poitou-Charentes, Auvergne et Centre.

 

En savoir plus


Dans les médias :

Sur Allodocteurs.fr :

 

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-vers-la-fin-des-medecins-de-nuit--6088.asp?1=1

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Infos - documentation...
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 16:41

logoFrance5 Allodocteurs

rédigé le 21 février 2012 par La rédaction d'Allodocteurs.fr, mis à jour le 21 février 2012

 

 

L'organisation qui vient en aide aux plus démunis tire la sonnette d'alarme et dénonce les dysfonctionnements du système de santé en France. A deux mois des élections présidentielles, Médecins du monde lance une campagne de communication nationale, qui entend mettre les candidats face à leurs responsabilités.

 

 

Un système de santé solidaire malade


Des centres d'accueils débordés, où 85 % des patients n'ont aucune couverture maladie, où deux tiers des enfants de moins de 7 ans ne sont pas à jour dans leurs vaccinations et où 68 % des femmes enceintes n'ont pas accès aux soins prénataux… Les chiffres présentés par Médecins du monde parlent d'eux-mêmes.

La France, détentrice du meilleur système de santé au monde ? Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'association n'y croit plus. Et face à une situation qu'elle juge très critique, l'organisation interpelle les candidats à l'élection présidentielle. Et veut ouvrir le débat…

 

Une politique qui rend malade


La faute à qui ? Dans cette dégradation de la situation, les responsables de l'ONG ont désigné leur coupable : ils pointent du doigt la politique gouvernementale menée depuis plusieurs années, et entamée bien avant l'arrivé de la crise financière. Une politique, selon Médecin de monde, destructrice de santé publique et pourvoyeuse de ruptures d'arrêt de traitements. Le gouvernement, et ceux qui l'ont précédé, auraient privilégié l'approche financière du soin et la gestion répressive des situation de détresse.

Pour renverser la tendance, les demandes de Médecins du monde sont précises. L'organisation exhorte les politiques à supprimer les "barrières" qui empêchent les étrangers en situation irrégulière et les plus fragiles d'accéder correctement aux soins. Ce qui passe par un assouplissement des conditions l'accès à l'AME (aide médicale d'Etat), qui n'ont fait que se durcir ces dix dernières années. Médecins du monde dénonce des situations absurdes, qui voient des personnes sans ressources car trop pauvres pour avoir le droit à la CMU et trop "riches" pour pouvoir se payer une mutuelle complémentaire…

L'association appelle aussi les politiques à cesser les prises de décisions sécuritaires et stigmatisantes, qui vont à l'encontre de la santé publique. Ce sont en effet les plus précaire qui sont victimes des politiques répressives. Médecins du monde réclame, entre autres, l'abandon du délit de racolage passif et l'arrêt des expulsions pendant les campagnes de prévention et de vaccination.

Les politiques publiques de logement, qui n'assure plus la protection minimale des personnes vivant dans la rue ou dans un logement précaire, seraient également un non-sens en matière de santé publique

 

 

Campagne nationale


Une campagne de sensibilisation en presse nationale et en affichage sera lancée la semaine du 27 février 2012. Avec ces photos montrant des têtes de "Marianne" sur des corps affaiblis et malades, où des corps de femmes enceintes, accompagnés de chiffres chocs, l'association veut frapper fort. Un tour de France des « roulottes Médecins du Monde », au départ de Lyon les 7 et 8 mars 2012, ira aussi à la rencontre des citoyens et des candidats, pour parler de la santé des plus démunis. De quoi nous amener à réfléchir à l'état de notre système de santé. Et faire notre choix électoral de manière (encore plus) éclairée.

 

 

En savoir plus

 

 

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-medecins-du-monde-interpelle-les-candidats-a-la-presidentielle-6173.asp?1=1

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Infos - documentation...
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 16:27

logoFrance5 Allodocteurs

rédigé le 23 février 2012 par Géraldine Zamansky, mis à jour le 23 février 2012

 

 

10 % des chirurgiens des hôpitaux publics opèrent une "clientèle privée" à laquelle ils demandent jusqu'à dix fois le tarif remboursé par l'Assurance-maladie, selon une enquête publiée par le magazine 60 millions de consommateurs. Ces dépassements participent au développement inquiétant d'une médecine à deux vitesses.

Sommaire

 

Honoraires à l'hôpital : quels dépassements ?

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-des-tarifs-chirurgicaux-abusifs-a-l-hopital-public-6199.asp?1=1

Reportage vidéo du 23 février 2012

 

 

S'agirait-il d'abus de faiblesse caractérisé ? Pour être sûr d'être opéré par des mains expertes, pour éviter d'attendre et de souffrir pendant des mois supplémentaires,… et faute d'oser dire "non, c'est trop", des milliers de patients paient chaque année des factures très élevées au sein d'hôpitaux publics où ils pensaient être à l'abri de la logique lucrative des cliniques.

 

Le magazine 60 millions de consommateurs publié par l'Institut National de la Consommation (INC) révèle les sommes prohibitives réclamées par certains chirurgiens. Le service d'orthopédie de l'Hôpital Cochin à Paris figure parmi les records recensés avec une note de 4 250 euros pour une pose de prothèse de hanche. Près de dix fois le tarif conventionné, c'est-à-dire validé par l'Assurance-maladie pour le remboursement des patients, qui est de 459,80 euros.

 

"Tact et mesure" ?


Ces dépassements d'honoraires sont de plus en plus dénoncés par les autorités sanitaires et par la Sécurité sociale elle-même. La Caisse nationale d'Assurance-maladie a ainsi annoncé (AFP), ce mois de janvier 2012, avoir lancé l'examen des pratiques de 28 médecins hospitaliers ayant une activité libérale à l'hôpital, principalement à Paris, Lyon et Marseille. Ils ont dû recevoir ces dernières semaines une demande de justification avant un éventuel signalement à l'Ordre des médecins. La Sécurité sociale doute en effet du respect du "tact et de la mesure" prévu par le code de déontologie. Une règle qui laisse place à toutes les interprétations : d'aucuns affirmeront ainsi que 4 250 euros la prothèse de hanche pour une personne dont la fortune est immense représente un tarif parfaitement "mesuré" !

Réglementairement, les médecins hospitaliers ne doivent pas consacrer plus de 20 % de leur temps et plus de 50 % de leurs actes et consultations, en nombre, à leur clientèle privée. En 2005, le Dr Hervé Boissin qui venait d'intégrer la Commission d'activité libérale de l'AP-HP, justement chargée de contrôler ce secteur, annonçait "quelques brebis galeuses (…). Une dizaine dépassent les 50 % de privé et cinq enquêtes" étaient en cours… Depuis, les Agences Régionales de Santé (ARS) ont vu le jour. Alerté sur ces situations inquiétantes, le directeur de l'ARS d'Ile-de-France, Claude Evin, a annoncé en octobre 2011 qu'il allait "s'emparer du problèmes des dépassements d'honoraires des médecins spécialistes très fréquents en région parisienne."

L'examen des pratiques libérales à l'hôpital est donc en cours et l'Agence semble déjà constater la nécessité d'améliorer la qualité des rapports réalisés par les commissions qui recensent normalement tout ce qui se passe au sein des établissements.

 

 

Un millions d'euros par an


Comment le service public peut-il ainsi accepter en son sein des pratiques aussi éloignées de sa mission originelle ? En partie par intérêt financier puisque l'établissement perçoit une partie des revenus "privés" perçus par les médecins en dédommagement des locaux et personnels mobilisés… Et à l'heure où les hôpitaux souffrent budgétairement, cet argument n'est pas forcément négligeable, surtout lorsque les montants atteignent plusieurs dizaines de milliers d'euros par praticien. Selon le Magazine 60 Millions de consommateurs, ils représenteraient par exemple au CHU de Nice 75 000 euros en moyenne pour 48 médecins, avec un record de 450 000 euros pour l'un d'entre eux. Chacun versant en moyenne 20 000 euros de redevance au CHU.

La notoriété de certains praticiens entre aussi en ligne de compte et rend difficile leur "réprimande" par la direction administrative… Ce système dérogatoire qui a été créé en 1958 pour sauver l'excellence hospitalière et permettre à tout le monde d'être bien soigné en évitant le départ des "meilleurs" vers les cliniques privées serait donc aujourd'hui détourné par un trop grand nombre de chirurgiens.

 

 

La Fédération hospitalières de France, qui représente l'ensemble des établissements publics, "condamne fermement les excès révélés" tout en affirmant "qu'ils ne concernent que quelques individus très minoritaires." Elle appelle néanmoins notamment les candidats à l'élection présidentielle à "encadrer strictement les dépassements d'honoraires, dans le public mais également dans le privé."

Davantage de volonté politique faciliterait sans aucun doute le respect des règles. Sans oublier, en parallèle, une réflexion de fonds sur les conditions de rémunération et de travail à l'hôpital public pour limiter les risques de dérives.

 

 

 

 

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-des-tarifs-chirurgicaux-abusifs-a-l-hopital-public-6199.asp?1=1&IdBloc=1

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Infos - documentation...
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 16:20

 

 

logoFrance5 Allodocteurs

Le thé, une boisson aux multiples vertus

rédigé le 10 février 2012 par La rédaction d'Allodocteurs.fr, mis à jour le 13 février 2012

 

Noir, vert, blanc… il existe une multitude de thés, la deuxième boisson la plus bue au monde après l'eau. Parfois à grand renfort de marketing, certains industriels vantent les vertus du thé. Il serait détoxifiant, stimulant, protégerait contre les maladies.... Mais qu'en est-il réellement ?

 

 

Sommaire

 

Des ateliers pour mieux comprendre les subtilités du thé

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-le-the-une-boisson-aux-multiples-vertus-6059.asp?1=1

 

Les composants chimiques du thé et leurs propriétés varient selon plusieurs paramètres.

 

 

 

Il existe plusieurs catégories de thé. Pour comprendre les différences, des ateliers consacrés aux thés de Chine sont organisés.

 

Chaque thé a une température et une durée d'infusion propre à révéler ses saveurs spécifiques. Pour pouvoir les apprécier, il convient donc d'enrichir son vocabulaire de référence olfactive. Apprendre à sentir pour mieux goûter...

 

Thés : nos conseils

 

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-le-the-une-boisson-aux-multiples-vertus-6059.asp?1=1&IdBloc=2

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans NUTRITION et CANCER
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 16:12

logoFrance5 Allodocteurs

 

Les huiles végétales bonnes pour notre santé

rédigé le 25 janvier 2012 par La rédaction d'Allodocteurs.fr, mis à jour le 25 janvier 2012

 

 

Huile de palme, huile d'olive, de sésame ou de lin… il existe une multitude d'huiles végétales qu'il faut varier dans notre alimentation. Mais ce conseil n'est pas aussi simple à suivre en pratique. Pourquoi faut-il varier les huiles végétales ? Quelles huiles choisir ? Comment reconnaître une huile de qualité ? Le point avec Morgane Belloir et Solveig Darrigo.

Sommaire

 

Les méfaits de l'huile de palme

 

Chronique de Morgane Belloir du 19 janvier 2012

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-les-huiles-vegetales-bonnes-pour-notre-sante-5870.asp?1=1


 

 

L'huile de palme est un produit courant puisqu'elle est présente dans un produit alimentaire sur deux. Cette huile défraye la chronique depuis quelques années parce qu'elle est devenue omniprésente dans les rayons de nos supermarchés… 


Mais si on en a tant parlé, c'est surtout parce que l'huile de palme bouleverse l'environnement et la vie de populations entières à l'autre bout de la planète. Et plus particulièrement en Indonésie et en Malaisie, les deux principaux pays producteurs d'huile de palme.

 

Huiles végétales : laquelle choisir ?

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-les-huiles-vegetales-bonnes-pour-notre-sante-5870.asp?1=1&IdBloc=2

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans NUTRITION et CANCER
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 16:04

logoFrance5 Allodocteurs

Les professionnels de l'acupuncture s'unissent

rédigé le 13 février 2012 par La rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP, mis à jour le 13 février 2012

 

 

Les professionnels de santé spécialistes d'acupuncture ont décidé de s'unir pour mieux combattre ceux qui exercent sans diplôme reconnu. La "Fédération des professionnels de santé et des vétérinaires utilisant l'acupuncture et ses techniques associées" a été créée, vendredi 10 février 2012.


 

 

"Face au développement de l'exercice illégal de l'acupuncture, nous avons décidé de nous unir et de créer une fédération des professionnels de l'acupuncture", a indiqué le Dr Michel Fauré, président du Syndicat national des médecins acupuncteurs français (SNMAF).

 

La nouvelle fédération devrait rassembler environ 10 000 personnes qui pratiquent l'acupuncture et qui disposent d'un diplôme d'Etat, dont environ 4 000 médecins qualifiés en acupuncture et 2 000 masseurs kinésithérapeutes pratiquant le massage "Tui Na" s'appuyant sur les points d'acupuncture.

 

Elle rassemblera également des sages-femmes, qui pratiquent l'acupuncture pour soulager les douleurs et nausées liées à la grossesse et à l'accouchement, ainsi que des vétérinaires (environ 200 en France) qui pratiquent cette technique sur les animaux.

 

Il existerait en France 4 000 à 6 000 personnes qui "exercent illégalement l'acupuncture", sans diplôme reconnu de santé, selon le Dr Fauré. "Cette pratique pose un problème de sécurité sanitaire" et "ces non-professionnels de santé risquent de provoquer une confusion dans l'esprit des malades", a-t-il souligné. "Face à cela, nous devons réagir et faire en sorte que les pouvoirs publics réagissent à leur tour, alors que l'acupucture a de plus en plus de preuves scientifiques d'efficacité", a-t-il ajouté.

 

Selon le Dr Denis Colin, président du Collège français d'acupuncture, l'acuptuncture offre "un haut niveau de preuve" de son efficacité pour quatorze pathologies, en particulier pour les traitements de la douleur.

"Il y a 111 pathologies pour lesquels des méta-analyses montrent une efficacité plus ou moins grande de l'acupuncture. Sur ces 111 pathologies, 14 pathologies ont un haut niveau de preuve et 47 ont un niveau de preuve modérée mais acceptable", a précisé le Dr Colin. "L'acupuncture est très efficace pour les nausées et vomissements" et a aussi "fait preuve de son efficacité pour les douleurs liées à l'arthrose, aux lombalgies chroniques ou migraines", a-t-il indiqué.

 

Les professionnels de l'acupuncture voudraient éviter une "dérive" à la manière de l'ostéopathie, une thérapie par manipulation dont la pratique est aujourd'hui éclatée entre des médecins et kinés diplômés et de nombreux praticiens sans diplôme d'Etat et issus d'écoles privées.

 

En savoir plus :

 

 

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-les-professionnels-de-l-acupuncture-s-unissent-6079.asp?1=1

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans MÉDECINES COMPLÉMENTAIRES
commenter cet article

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum