Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 15:15

cropped-entete-5

 

Si vous souhaitez acheter des prothèses mammaires externes suite à une opération d’un cancer du sein, prenez le temps de la réflexion. Vous trouverez dans l’e-book une fiche-conseil dédiée à l’achat d’une prothèse mammaire externe, ainsi que des annuaires pour trouver un kinésithérapeute spécifiquement formé à la prise en charge des soins « post-cancer du sein » notamment.

Concernant l’achat d’une prothèse mammaire externe, rien ne vous pousse à faire un choix rapidement ou dans la précipitation. Il y a une offre de produits et de prix ( !) relativement étendue, comme c’est le cas également pour les gammes de soutien-gorge proposées par les fabricants ou les maillots de bain, autant se laisser le temps pour murir une réflexion.

Ce qu’il faut faire avant l’achat d’une prothèse mammaire externe :

Avant de vous rendre dans une boutique d’orthopédie ou une pharmacie spécialisée, allez sur le site des fabricants pour avoir un aperçu de leurs produits et une présentation succincte. Cette démarche rapide peut donner des idées sur le produit à retenir.

Les fabricants de prothèses mammaires externes :

Voici une liste indicative des fabricants de prothèses mammaires externes :

Les sites sont plus ou moins bien faits. Malgré tout, jeter un coup d’œil – même rapide – ne peut-être que positif.

Lors de l’achat de la prothèse mammaire externe, renseignez-vous sur la prévention du lymphœdème :

Après une opération liée à un traitement contre le cancer du sein, il faut être vigilant à la possible (mais non systématique) apparition d’un lymphœdèmeappelée également phénomène des « gros bras ». Les pharmacies spécialisées et magasins orthopédiques sont aussi habilités à vendre des manchons. N’hésitez pas à poser toutes les questions que vous souhaitez sur les manchons et la prévention du lymphœdème. Cela vous sera utile si vous deviez acheter ce type de contention dans l’avenir. Renseignez-vous aussi sur l’utilité des bas de contention. Les personnes traitées pour un cancer font partie des populations à risque au niveau de la thrombose veineuse (phlébite). A ce sujet, mieux vaut prévenir que guérir et se renseigner auprès de son médecin oncologue et un magasin orthopédique ne peut qu’aider à avoir un avis éclairé sur la question. Vous retrouverez dans l’e-book Bien vivre sa chimiothérapie au quotidien tous les conseils pour faire face aux traitements contre le cancer.

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans PROTHÈSES MAMMAIRES
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 09:19

europadonna france petit 

Le choix du port d’une prothèse externe dépend de plusieurs facteurs : 
  • attente d’une reconstruction
  • choix délibéré de la patiente qui ne désire pas être reconstruite
  • problèmes cutanés rendant l’intervention difficile. 

LES DIFFÉRENTS TYPES DE PROTHÈSES

Les prothèses temporaires, coussinets souples et légers qui peuvent être épinglés à l’intérieur d'un vêtement ou glissé dans un soutien-gorge ample. Grâce à leur souplesse et à leur légèreté, elles sont très confortables, mais elles peuvent nécessiter un temps d’adaptation..
Les prothèses partielles (aussi appelées coquilles ou enveloppes) peuvent être utilisées dans le cas où une grande quantité de tissus mammaires a été enlevée. Elles se portent par-dessus le sein pour lui donner une apparence plus naturelle et uniforme. Vous pouvez utiliser votre soutien-gorge habituel ou opter pour un soutien-gorge spécialement conçu à cet effet car muni d'une pochette cousue à l'intérieur. Il est aussi appelé soutien-gorge post-mastectomie.
Lors des premières utilisations de votre prothèse, il se peut que vous la trouviez lourde. N’hésitez pas à la porter régulièrement, votre corps s’y adaptera plus facilement.
Les prothèses permanentes elles sont conçues de façon à avoir le même poids et la même apparence que le sein normal. Ajustées correctement, elles procurent un équilibre qui favorise un bon maintien, empêchent le soutien-gorge de remonter vers le haut et donnent une forme naturelle aux vêtements. Certains modèles se fixent directement sur la poitrine à l'aide d'une colle spéciale tandis que d'autres se glissent dans un soutien-gorge normal ou post-mastectomie.
Des soutiens-gorge et des maillots de bain adaptés aux prothèses externes vous donnent la possibilité de maintenir vos activités habituelles. Certains modèles de prothèses sont conçus spécialement pour les maillots de bain. Vérifiez que votre maillot habituel soit compatible. Il est parfois nécessaire d’en acheter un spécialement conçu pour la prothèse qui vous intéresse.

TARIFS ET PRISE EN CHARGE PAR L'ASSURANCE MALADIE

Les prothèses sont vendues dans les pharmacies et chez les commerçants prothésistes spécialisés. Leur choix dépend du mode de vie de chaque femme, de son désir de faire du sport, de faire comme avant l’ablation de leur sein, et bien sûr du budget dont elle dispose. Leur prix varie de 80 à 200 €, en fonction du modèle et de la marque. La Sécurité sociale rembourse 69,75 € pour un modèle de base, une fois par an, sur présentation de la prescription établie par le médecin traitant, sauf si une seconde prothèse se justifie médicalement (variation morphologique importante par exemple). Le soutien-gorge spécifique imposé par les prothèses non solidaires n'est pas du tout pris en charge par l'Assurance maladie. En revanche, certaines mutuelles proposent une prise en charge variable en fonction de leurs propres critères.
Les prothèses sont des produits chers, mais indispensables pour de nombreuses femmes. Elles demandent un choix de départ réfléchi, un essayage avec un spécialiste capable de présenter plusieurs modèles de marque et de formes différentes. Il prendra en compte le gabarit du sein intact et le style de chaque femme. 

FABRICANTS DE CONFIANCE

Plusieurs fabricants de prothèses mammaires externes conçoivent des soutiens-gorge adaptés munis d’une pochette dans chaque bonnet qui maintient la prothèse en place. Ces soutiens-gorge supportent le poids de la prothèse et sont habituellement en vente dans les boutiques offrant des produits post-mastectomie. Le bon soutien-gorge peut aussi être celui que vous avez toujours porté avec quelques ajustements permettant de le rendre confortable.
Des soutiens-gorge conçus pour le sommeil ou les loisirs sont également disponible. 
Nous avons choisi de citer les fabricants ci-dessous pour la variété et la qualité des prothèses proposées, ainsi que de la lingerie adaptée à leur port :
 
AMOENA
Prothèses traditionnelles, avec support, auto-adhérentes, en version normale ou « light ». 
ANITA CARE
Cinq type de prothèses, traditionnelles ou légères, pour le sport ou la vie quotidienne ; 
SILIMA(Thuasne)
Une large gamme de prothèses, légères, traditionnelles

 12/11/2012

Dossier reproduit avec l’aimable autorisation de l’INCa
Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans PROTHÈSES MAMMAIRES
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 15:00

TF1 NEWS

 

Mis en ligne le 12 septembre 2012 à 19h53,

 

 


Prothèses mammaires PIP : le scandale devient planétaire

 

 

Selon le dernier bilan arrêté fin juillet, quelque 3.000 femmes ont fait état de rupture de leur prothèses mammaires PIP au gel de silicone frauduleux en France et au total, un peu plus de 12.000 femmes ont bénéficié d'un retrait sur 30.000.

 


Un peu plus de 12.000 femmes ont bénéficié d'un retrait de prothèses mammaires PIP au gel de silicone frauduleux en France, selon le dernier bilan arrêté à la fin juillet par l'agence des produits de santé (ANSM) qui fait état de "ruptures" chez 3.013 d'entre elles. Selon les données transmises à l'agence sanitaire, 12.345 femmes se sont fait retirer leurs prothèses dont 8.460 à titre préventif, indique l'ANSM. Les prothèses ont toutefois été retrouvées intactes chez 6.639 femmes, soit 78% des femmes explantées à titre préventif, selon l'agence. Le nombre de femmes porteuses de prothèses mammaires en silicone PIP en France est estimé à environ 30.000.

 

Les retraits préventifs avaient débuté dès mars 2010 mais se sont accélérés depuis janvier dernier, à la suite de la décision du ministère de la Santé de proposer des explantations même sans signe clinique de détérioration de l'implant. 3.013 femmes ont eu une rupture de prothèse PIP ayant fait l'objet d'un signalement à l'agence du médicament de 2001 à fin juillet 2012, précise l'ANSM. Sur la même période, 2.892 réactions inflammatoires - dont six cas de nécrose - ont été notées chez 1.689 porteuses de prothèses PIP. L'agence a également enregistré un total de 55 cas d'adénocarcinomes mammaires (cancers) chez des femmes porteuses de PIP, soit deux cas de plus qu'à la fin mai. Toutefois, relève-t-elle, "les données disponibles aujourd'hui permettent de conclure à l'absence de sur-risques pour ce type de cancer chez les femmes porteuses d'implants en comparaison avec la population générale, ou de sur-risque spécifique aux PIP en comparaison aux autres implants".

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans PROTHÈSES MAMMAIRES
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 18:08

 

 

logoFrance5 Allodocteurs

 

rédigé le 14 mars 2012 par La rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP, mis à jour le 14 mars 2012

 

 

 

Suite à la recommandation faite par le gouvernement en décembre 2011, environ 20 % des femmes porteuses de prothèses mammaires défectueuses PIP se sont fait retirer leurs implants.

 



 

Environ 20 % des femmes porteuses de prothèses mammaires défectueuses PIP se sont fait retirer leurs implants conformément à la recommandation faite par le gouvernement en décembre 2011, selon les chiffres fournis, mercredi 14 mars 2012, par les autorités sanitaires françaises. Soit 5 000 femmes sur environ 30 000 porteuses selon l'Afssaps, l'Agence des produits de santé.

 

1 986 ruptures ont été constatées sur des prothèses PIP, selon un bilan établi fin février 2012. Près de la moitié de ces ruptures concernent des implants récents de moins de cinq ans, "ce qui est anormal", a précisé M. Maraninchi, le directeur de l'Afssaps. "Ces chiffres confirment la mauvaise qualité des implants PIP", remplis avec un gel de silicone non conforme, et confortent la décision du gouvernement de recommander le retrait, a-t-il souligné.

 

Fin février, 3 031 femmes porteuses d'implants PIP s'étaient fait retirer leurs prothèses à titre préventif (sans rupture constatée) soit 2 154 de plus que fin janvier, époque où la procédure d'explantation se mettait en place.

 

Le directeur général de la Santé (DGS), Jean-Yves Grall, a souligné à l'issue de la même réunion qu'il y avait eu peu de réclamations de patientes sur les opérations d'explantation.

 

Les syndicats des chirurgiens plasticiens avaient promis de pratiquer des honoraires "modérés" pour ces opérations.

 

Mais Murielle Ajello, présidente du Mouvement de Défense des Femmes Porteuses d'Implants et de Prothèses (MDFPIP) affirme que beaucoup continuent de pratiquer les tarifs "habituels".

 

M. Grall assure lui qu'il y a eu très peu de réclamations sur les montants ou modalités de ces opérations avec "trois ou quatre signalements de patientes à l'Ordre des médecins".

 

L'entreprise varoise Poly Implant Prothèse (PIP) a utilisé illégalement un gel de silicone fait maison dans la majeure partie de ses implants dans le but de réaliser des économies, jusqu'à la découverte de la fraude début 2010.

 

Face aux risques de ruptures et d'irritations pour les tissus, présentés par ces prothèses, le gouvernement français a recommandé fin décembre aux 30 000 femmes porteuses de PIP de se les faire retirer, suivi par plusieurs gouvernements étrangers.

 

D'après AFP

 

 

 


Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans PROTHÈSES MAMMAIRES
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 18:01

logoFrance5 Allodocteurs

 

 

rédigé le 7 février 2012 par La rédaction d'Allodocteurs.fr, mis à jour le 7 février 2012 

 

 

 

55 % des cas de ruptures de prothèses mammaires PIP constatées sont survenues dans les cinq années suivant la pose. C'est ce qui ressort de la dernière réunion du Comité de suivi qui a eu lieu lundi 6 février 2012, au ministère de la Santé.

 



 

L'Afssaps a dénoncé une nouvelle fois la mauvaise qualité des prothèses mammaires de la marque PIP, à l'issue de la dernière réunion du Comité de suivi. 55% des cas de ruptures constatées sur les 1 379 déclarées à l'Afssaps sont survenues dans les cinq années suivant la pose des prothèses. "Ce sont des ruptures extraordinairement précoces. Cela conforte notre recommandation d'explanter", a souligné le Pr. Dominique Maraninchi, le directeur général de l'Afssaps.

 

Par ailleurs, 875 réactions inflammatoires ont été recensées. Des inflammations qui peuvent s'expliquer par "une membrane de mauvaise qualité" des prothèses PIP, "un gel corrosif qui abîme la membrane" ou encore "une perspiration (suintement) du gel à travers la membrane", a expliqué le Pr. Dominique Maraninchi.

 

Le gouvernement avait recommandé que le retrait des implants mammaires PIP soit proposé aux 30 000 femmes qui les portent, même en l'absence de signes de détérioration de l'implant. Le message semble être passé : 877 cas de retraits préventifs sans signe de rupture ou d’inflammation, ont été pratiquées, soit 205 de plus que fin décembre.

 

Une étude épidémiologique sera lancée le mois prochain sur un échantillon de 1 400 femmes ayant subi une rupture de prothèse PIP. Cet échantillon de femmes sera suivi afin d'analyser les risques potentiels liés à ces ruptures, il sera comparé à des échantillons de femmes ayant subi une rupture de prothèse mammaire d'autres marques, et ayant été volontairement explantées.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans PROTHÈSES MAMMAIRES
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 10:19
la-ligue-pour-la-vie
Article modifié le 23/01/2012

Au nom des milliers de femmes porteuses d'implants mammaires PIP touchées par un cancer, la Ligue contre le cancer, dans son rôle de défenseur des malades et anciennes malades, débloque un fonds d'urgence et se mobilise pour l'aide et la défense des victimes.

L'aide proposée aux femmes concernées

  • Apporter une aide matérielle pour faciliter l'accès aux soins, en particulier pour couvrir les frais occasionnés par l'explantation des implants PIP et la réimplantation de nouveaux implants, non pris en charge par l'assurance maladie et les complémentaires santé.
  • Apporter des informations et des conseils juridiques gratuits
  • Apporter un soutien psychologique gratuit

Comment bénéficier de cette aide ? Télécharger la fiche d'information

La surveillance des difficultés rencontrées

La Ligue appelle à l'exemplarité de la prise en charge des victimes atteintes de cancer et demande :

  • Une prise en charge médicale optimale
    • Une explantation des implants PIP et une réimplantation de nouveaux implants dans les meilleures conditions
  • Un coût zéro pour les malades et anciennes malades du cancer
    • Non application de dépassements d'honoraire
    • Absence d'avance de frais à faire

Signalez-nous tous les problèmes que vous rencontrez en remplissant le formulaire ci-dessous mis en place par la Ligue (délais d'attente pour RV et/ou intervention chirurgicale, dépassements d'honoraires, autres frais restant à charge…).

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans PROTHÈSES MAMMAIRES
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 09:44

 

 

logoFrance5 Allodocteurs

 

Un rapport pour tirer les leçons du scandale


rédigé le 1 février 2012 par La rédaction d'Allodocteurs, mis à jour le 1 février 2012

 

 

Quelles leçons tirer du scandale des prothèses mammaires PIP ? Un rapport remis ce matin, mercredi 1er février 2012, à Xavier Bertrand, ministre de la Santé, doit permettre de faire la lumière sur les dysfonctionnements liés à ces prothèses défectueuses.

 

 

Les explications du Pr. Laurent Lantieri, chef du service de chirurgie plastique et reconstructrice de l'hôpital européen Georges-Pompidou, et membre du Comité de suivi des femmes porteuses de prothèses mammaires PIP, mis en place à la demande du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé.

 

 

En savoir plus :

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans PROTHÈSES MAMMAIRES
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 09:40

 

 

logoFrance5 Allodocteurs

 

 

rédigé le 27 janvier 2012 par Dominique Tchimbakala, mis à jour le 30 janvier 2012

 

 

Le fondateur de la société Poly Implant Prothèse (PIP) a été mis en examen pour "blessures involontaires". Placé en garde à vue la veille, il a été libéré et placé sous contrôle judiciaire. 

 

 

Jean-Claude Mas a l'interdiction de quitter le territoire français et devra verser une caution de 100 000 euros dans un délai de un an. Il ne devra pas non plus rencontrer d'anciens salariés de l'entreprise. 

Le patron de la société d'implants mammaires PIP a été interpellé jeudi 26 janvier 2012, à sa résidence de Six-Fours (Var), et placé en garde à vue dans les locaux de la section de recherche de la gendarmerie, avant d'être transféré vers 21 heures au palais de justice de Marseille.

Il l'a quitté après une audition de près de trois heures par la juge Annaïck Le Goff en charge de l'instruction ouverte le 8 décembre 2011, pour "blessures et homicides involontaires".

De source proche de l'enquête, la magistrate ne l'a pas mis en examen du chef d'homicide involontaire car "on ne peut pour l'instant démontrer un lien de causalité" entre la rupture des implants mammaires et le décès de plusieurs porteuses de prothèses PIP.

Claude Couty, ex-président du directoire de la société, a également été placé en garde à vue et devait être présenté au juge pour une probable mise en examen.

De 400 000 à 500 000 femmes seraient porteuses d'implants PIP dans le monde, ce qui a donné un caractère international à ce scandale sanitaire. En France, vingt cas de cancers ont été signalés chez des porteuses de prothèses PIP, selon le dernier bilan de l'Autorité française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Le gouvernement a recommandé le retrait de ces implants aux 30 000 porteuses de prothèses PIP en France.

 

 

Pour en savoir plus :

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans PROTHÈSES MAMMAIRES
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 09:36

 

 

 

logoFrance5 Allodocteurs

 

Prothèses PIP : les premiers retraits ont commencé

rédigé le 25 janvier 2012 par La rédaction Bonjour-docteur, mis à jour le 26 janvier 2012

 

 

Alors qu'en Allemagne une première plainte pénale a été déposée par une patiente contre un chirurgien et un organisme de certification de dispositifs médicaux, en France, les premières patientes porteuses d'implants PIP passsent au retrait.

 

 

Perrine Dutreil et Alexandre Delaval se sont rendus à l'Institut Curie, à Paris, spécialisé dans la lutte contre le cancer du sein, où ont été posés près de 1 000 implants PIP.

PIP, la société française de Jean-Claude Mas, était la seule à proposer sur le marché des implants asymétriques, très utiles dans le cadre des reconstructions du sein après un cancer. Pour ces femmes qui ont du combattre la maladie, l'affaire PIP crée un sentiment de double peine, d'où la mobilisation des services et hôpitaux spécialisés dans la lutte contre le cancer.

 

 

Pour en savoir plus cliquez sur le lien ci-dessous :

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans PROTHÈSES MAMMAIRES
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 09:25

logoFrance5 Allodocteurs

 

Prothèses PIP : le scandale continue


rédigé le 2 janvier 2012 par la rédaction de Bonjour-docteur, mis à jour le 3 janvier 2012

 

En France, 1 140 ruptures de prothèses PIP ont déjà été signalées et un vingtième cas de décès a été pris en compte au 28 décembre 2011. Alors que l'Assurance-maladie a déposé plainte et que dans de nombreux pays, plusieurs porteuses de ces implants ont ou vont aussi le faire, des journalistes de RTL se sont procurés la composition des prothèses frauduleuses.

 

 

 

- Entretien avec le Pr. Maurice Mimoun, chef du service de chirurgie plastique et réparatrice de l'hôpital Saint Louis, invité dans Le Magazine de la santé du 2 janvier 2012 -

 


Pour écouter cet entretien et en savoir plus

 

 

 

Le feuilleton du scandale des prothèses mammaires PIP continue. Dernière nouvelle, le secret est levé sur la composition mystérieuse du silicone incriminé. Le silicone contiendrait un additif pour carburants, le baysilone. On savait déjà ce gel non conforme et destiné à un usage industriel. Ce produit est normalement utilisé dans l'industrie du caoutchouc. Il serait à l'origine de la rupture des prothèses.

Les cas de cancer détectés chez les femmes porteuses de ces implants augmentent : au 28 décembre, on comptait 20 cas en France. L'agence du médicament rappelle qu'aucun lien n'a encore été établi entre ces tumeurs mammaires et le silicone des prothèses PIP. En revanche, son effet irritant et inflammatoire est bien confirmé. Près de 2 500 plaintes ont déjà été enregistrées en France, l'Assurance-maladie vient également de déposer une plainte contre X pour "tromperie aggravée et escroquerie".

Dans le monde, le scandale prend de l'ampleur : au Venezuela, le retrait des implants PIP sera gratuit dans les établissements de santé et certaines femmes ont manifesté leur intention de porter plainte. Au Royaume-Uni, 250 femmes l'ont déjà fait. Dans le monde, près de 500 000 personnes seraient porteuses de prothèses PIP, le tout dans 65 pays.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans PROTHÈSES MAMMAIRES
commenter cet article

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum