Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 20:32

 

 

 

 

Quand et comment recourir aux soins palliatifs, notamment à domicile ? Quand on est proche d’une personne en fin de vie, comment l’accompagner au mieux ? Qu’est-ce que l’acharnement thérapeutique ? Quels droits existent pour le patient et son entourage depuis le vote de la loi Leonetti du 22 avril 2005 ?

 

Martine Nectoux est infirmière clinicienne et formatrice au CNDR Soin Palliatif et Arlette est chargée d'écoute et d'information pour la ligne « Accompagner la fin de vie ; s’informer, en parler » 0 811 020 300.

Elles répondront à vos interrogations sur la fin de vie et son accompagnement le jeudi 19 avril de 15h à 16h.

Le chat est réalisé en partenariat avec la Mutualité Française. Pour en savoir plus et vous inscrire : http://www.prioritesantemutualiste.fr/psm/fin-de-vie-1


 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Archives Emissions-"Tchats" télévisés
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 19:57

 

 

Dans les pays occidentaux, les cas de diabète, d'hypertension, d'obésité, de cancers se multiplient et la consommation de médicaments explose. Et s'il existait une autre voie thérapeutique ? Depuis un demi-siècle, en Russie, en Allemagne et aux États-Unis, des médecins et des biologistes explorent une autre piste : le jeûne. Réputé pour sa source d'eau chaude, le sanatorium de Goriachinsk, dans la plaine sibérienne, est aussi connu pour son centre de jeûne, créé en 1995. Atteints d'asthme, de diabète, de rhumatisme, d'allergie... les patients, très encadrés, n'ingurgitent rien à part de l'eau durant douze jours en moyenne mais la cure se prolonge parfois trois semaines. Après la douloureuse crise d'acidose des débuts, ils se sentent plus en forme et les deux tiers voient leurs symptômes disparaître après une ou plusieurs cures. Remboursé, ce traitement s'appuie sur quarante ans d'études scientifiques, malheureusement non traduites, qui ont démarré sous l'ère soviétique. Bien qu'elles soient inconnues hors de Russie, des médecins et chercheurs occidentaux creusent aussi ce sillon, même si, aux pays du médicament-roi, ils bénéficient de peu de subventions.

 

(France, 2011, 55mn)
ARTE F


Date de première diffusion: 30 mars 2012

Date(s) de rediffusion: Lundi, 9. avril 2012, 05h00
Mardi, 17. avril 2012, 10h40

 

 

 

http://videos.arte.tv/fr/videos/le_jeune_une_nouvelle_therapie_-6553218.html

 

 

Vous pouvez (re)voir l'émission pendant 7 jours sur ARTE +7 après la diffusion à l'antenne

Cette vidéo est disponible jusqu'au 5 avril  :

 

link

 

 

 

 


Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Archives Emissions-"Tchats" télévisés
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 10:41

logo arte tv

 

 

 

Jeudi 29 mars à 22h35

 

Et s'il existait une alternative au "tout médicament" ? En Russie, en Allemagne et aux États-Unis, médecins et chercheurs étudient les effets étonnants du jeûne sur les patients. Une enquête aussi rigoureuse que troublante.

 

 

 

Dans les pays occidentaux, les cas de diabète, d’hypertension, d’obésité, de cancers se multiplient et la consommation de médicaments explose. Et s'il existait une autre voie thérapeutique ? Depuis un demi-siècle, en Russie, en Allemagne et aux États-Unis, des médecins et des biologistes explorent une autre piste : le jeûne. Réputé pour sa source d'eau chaude, le sanatorium de Goriachinsk, dans la plaine sibérienne, est aussi connu pour son centre de jeûne, créé en 1995. Atteints d'asthme, de diabète, de rhumatisme, d'allergie… les patients, très encadrés, n'ingurgitent rien à part de l'eau durant douze jours en moyenne mais la cure se prolonge parfois trois semaines. Passée la douloureuse crise d'acidose des débuts, ils se sentent plus en forme et les deux tiers voient leurs symptômes disparaître après une ou plusieurs cures. Remboursé, ce traitement s'appuie sur quarante ans d'études scientifiques, malheureusement non traduites, qui ont démarré sous l'ère soviétique. Bien qu'elles soient inconnues hors de Russie, des médecins et chercheurs occidentaux creusent aussi ce sillon, même si, aux pays du médicament-roi, ils bénéficient de peu de subventions.

RÉFLEXE ATAVIQUE

Le documentaire nous emmène aussi en Allemagne, à la clinique Buchinger, sur les rives du lac de Constance, où l'on soigne par le jeûne des maladies chroniques et aux États-Unis, où Valter D. Longo, professeur de biogérontologie à l'université de Californie, étudie les effets du jeûne sur des souris atteintes de cancer. À l'aide d'infographies très claires, le film explique les bouleversements complexes qui s'opèrent dans un organisme à la diète. Grosso modo, il réapprend à vivre de ses réserves, un réflexe atavique qui le purge et le rend plus fort. Aussi efficace que troublante, la démonstration de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade (Mâles en péril) incite à réévaluer notre approche de la maladie et du soin. À l'instar des malades de Goriachinsk plus confiants après avoir surmonté l'épreuve du jeûne, on se découvre un corps plus résistant qu'on le croyait, une nouvelle plutôt réconfortante.




________________________________
Le jeûne, une nouvelle thérapie ?
Documentaire de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade
(France, 2011, 56mn)
Coproduction : ARTE France, Via Découvertes Production

 

Le jeûne, une nouvelle thérapie ?
jeudi, 29 mars 2012 à 22:35
Rediffusion lundi 9 avril à 05H00 et mardi 17 avril à 10H40
(France, 2011, 55mn)
ARTE F

 

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Archives Emissions-"Tchats" télévisés
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 17:42

 

 

Dans l’émission A votre Service, sur RCF

 

à partir de 9h30

 

le vendredi 16 mars 2012

 

 

 

 

CANCER : COMMENT REVIVRE APRES LES TRAITEMENTS.

 

Emission réalisée dans le cadre de la semaine nationale contre le cancer. Mr BELLOTTI, journaliste, recevra

Mr AZOULAY, administrateur au Comité du Rhône de la Ligue Contre le Cancer.

 

 

Et

Dimanche 18 mars

toujours sur RCF à partir de 21 h :


« Ca va mieux en le disant »

Emission sur les soins de support également animée par Mr BELLOTTI, journaliste.

 


 

 

Plus d’informations sur : http://www.rcf.fr/radio/RCFNational/emission/avenir/141926

 

 


 

Bonnes émissions.

 

Dominique CORDIER

Accompagnatrice en Santé

Espace Rencontres et Information ERI

 

Centre Léon Bérard

28 rue Laennec

69373 LYON CEDEX 08

 

Tel : 04 78 78 28 64

Courriel : dominique.cordier@lyon.unicancer.fr

 

 

 


Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Archives Emissions-"Tchats" télévisés
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 15:52

logoFrance5 Allodocteurs

 

 

Les somnifères

rédigé le 15 mars 2012

 

Ch@t du 15 mars 2012 de 15h à 16h : posez vos questions au Dr Frédérique Aussert, médecin généraliste, spécialiste du sommeil et au Dr Marie-Françoise Vecchierini, médecin du sommeil.



Les somnifères peuvent être utilisés en cas d'anxiété, de stress, d'insomnie…Ils peuvent apporter une solution temporaire pour surmonter une période difficile, ils soulagent les symptômes, mais ne guérissent pas ! Les somnifères ont révolutionné le traitement de l'insomnie. Utilisés depuis la nuit des temps, ils sont certainement parmi les plus anciens médicaments. Barbituriques, benzodiazépines... des plus doux aux plus sédatifs, plusieurs familles existent, chacune avec ses propriétés et ses effets indésirables. Les Français en usent beaucoup voire en abusent.

Les somnifères ont de nombreux effets secondaires ! Quelques recommandations sont impératives quant à la prise de ces médicaments : le risque d'accoutumance, le respect des posologies, la prise au moment du coucher, pas d'alcool avec ces médicaments, la baisse de la vigilance et donc pas de conduite après, le risque de troubles de la mémoire, les chutes de tension, les possibles interactions avec d'autres médicaments… Pour toutes ces raisons, il ne faut pas hésiter à consulter. Un traitement de somnifères ne doit pas être pris non plus sur une période trop longue.

 

 

En savoir plus : 

 

Le Point.fr
- "
Les Français aiment toujours les tranquillisants", par Anne Jeanblanc, 17 janvier 2012.

 

 

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante---les-somniferes-6334.asp?1=1

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Archives Emissions-"Tchats" télévisés
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 20:00

logo_arte_tv.png

 

Le dépistage du cancer en question

Mammographie pour dépister le cancer du sein, coloscopie pour celui du côlon, dosage de l'antigène prostatique spécifique pour celui de la prostate et vaccin précoce pour celui du col de l'utérus : des campagnes d'information enjoignent régulièrement les Français comme les Allemands à se soumettre à ce type de contrôles. Mais des deux côtés du Rhin, nombre de médecins et de chercheurs doutent de l'efficacité de cette prévention et de la validité des statistiques publiées dans ce domaine. Les exemples les plus frappants qu'ils évoquent concernent le cancer du sein, le plus répandu chez les femmes (65 000 nouveaux cas en Allemagne et 50 000 en France chaque année) et celui de la prostate, son équivalent masculin. Mais les méthodes de dépistage du cancer colorectal ainsi que le traitement préventif de celui du col de l'utérus soulèvent aussi des réticences. Les cliniciens soulignent notamment les problèmes liés au sur-diagnostic et au sur-traitement ainsi que les risques inhérents aux techniques d'investigation employées.


(Allemagne, 2011, 52mn)
NDR

Date de première diffusion : 19 janvier, 22h17

Date(s) de rediffusion :
Mercredi, 25. janvier 2012, 11h25
Samedi, 4. février 2012, 11h35

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Archives Emissions-"Tchats" télévisés
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 18:18

 

 

logoFrance5 Allodocteurs

 

 

 

Les douleurs chroniques

 

 

Le 26 janvier 2012 de 15h à 16h : les réponses du  Dr jean-Baptiste Thiébaut, neurochirurgien et du Dr Anne Margot-Duclot, médecin de la douleur.

Cela commence par un mal que l'on croit temporaire mais, la douleur s'installe à demeure, s'avère rebelle aux traitements usuels, alors si elle persiste pendant plus de 3 à 6 mois, on parle à ce moment de douleurs chroniques.

La douleur chronique est un trouble qui touche de plus en plus d'individus. Parfois sans cause apparente, ces douleurs persistantes confrontent les professionnels de la santé à leur propre impuissance. Les médicaments sont peu efficaces : ils soulagent à peine 10 % à 20 % de la douleur.

D'où l'importance des cliniques de la douleur, rattachées aux hôpitaux, qui offrent une large gamme de services qui vont de la psychologie à la physiothérapie car la prise en charge de la douleur est complexe et parce qu'on ne saurait se limiter au mal physique... en effet une approche psychologique est souvent indispensable pour aider les malades à gérer cette souffrance persistante.

Ces douleurs graves empoisonnent tous les aspects de la vie des gens qui en sont victimes. Retrouvez l'essentiel sur la prise en charge et les conséquences de ces douleurs rebelles avec nos spécialistes.



http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-jeudi---les-douleurs-chroniques-5697.asp?1=1

 

 

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Archives Emissions-"Tchats" télévisés
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 17:50

 

 

logoFrance5-Allodocteurs.jpg

 

 

CANCER ET MEDECINES DOUCES : VOS QUESTIONS AUX CANCEROLOGUES

 

 

Le 1er février 2012 de 15h à 16h : posez vos questions aux Drs Simon Schraub et Jean-Loup Mouysset, cancérologues.

Cliquez ici pour ce faire : http://www.allodocteurs.fr/chat-forum-blog.asp

Il est impossible de ne pas aborder la problématique des médecines douces dans le traitement du cancer. Tous les médecins qui participent à la prise en charge des patients ne peuvent plus faire l'impasse sur l'importance de ces traitements pour des milliers de personnes atteintes par la maladie.
Le rôle du corps médical n'est pas de s'opposer systématiquement à ce type de thérapeutique, mais de donner des conseils afin d'aider les malades et leur éviter de sérieuses déconvenues qui pourraient avoir des conséquences dramatiques.
De nombreuses études ont été effectuées sur l'utilisation des médecines complémentaires dans le traitement du cancer. Le pourcentage de patients qui y ont recours semble être très important, variant de 30% à 60% voir 70% des malades.

De l'homéopathie http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-homeopathie-dans-quelles-situations--225.asp?1=1 à l’auriculothérapie, de la sophrologie http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante--la-decouverte-de-la-sophrologie-1121.asp?1=1 à l’hypnose http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-l-hypnose-l-autre-conscience-58.asp?1=1, du karaté et du yoga,… Quelques hôpitaux innovent en incluant dans leurs soins de support aux patients cancéreux des médecines dites complémentaires. Une offre qui reste cependant minime par rapport à une demande grandissante. Les patients vont également chercher ces médecines de leur côté. Combien sont-ils ? Beaucoup, révèle la première étude conduite à ce sujet. 60 % d’entre eux ont recours aux médecines complémentaires.
Les malades cherchent d’abord à minimiser les effets secondaires des traitements, à booster leur système immunitaire, et, plus globalement, sont à la recherche de bien-être. Pas d’une guérison miracle.

En adoptant d’autres remèdes en marge de leur traitement conventionnel, les patients cherchent aussi à s’approprier une maladie, ils ont envie de participer activement à leur traitement

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Archives Emissions-"Tchats" télévisés
commenter cet article

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum