Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 20:37

Publiée le 24 avril 2012


Les programmes sur la santé et l’accès aux soins des candidats à l’élection présidentielle n’ont pas occupé le devant de la scène depuis le début de la campagne… alors qu’1/3 des Français en âge de voter déclaraient que ces thématiques pourraient avoir un impact sur leur choix au moment du vote (résultats de notre sondage CISS réalisé par Viavoice du 29 au 30 mars 2012 [1]).

 

Qu’en sera-t-il au cours des jours précédant le 2e tour ? Les finalistes François Hollande et Nicolas Sarkozy aborderont-ils enfin les questions d’accès aux soins, de financement du système de santé ?

 

C’est ce que soulignait Christian SAOUT, Président du Collectif Interassociatif sur la Santé (CISS), dans une interview au Quotidien du médecin, le jour des résultats du 1er tour des élections présidentielles :

 

« On aura bien du mal à faire la différence entre les deux candidats si l’on se penche sur leur programme santé. La santé a été la grande oubliée de la campagne du premier tour. Nous espérons maintenant entendre des choses importantes durant ce second tour concernant le financement de l’assurance-maladie pour les cinq prochaines années, les soins de proximité, les déserts médicaux, les dépassements d’honoraires. Ces dossiers doivent être mis sur la table car pour l’instant, on n’a toujours rien entendu. Sur le fond, il n’y a pas vraiment de propositions à débattre sur le système de santé qu’il s’agisse de la gauche ou de la droite. Cela reste très vague, on tourne autour du pot. Il faut désormais des précisions claires sur la manière dont on va rééquilibrer les comptes de l’Assurance-Maladie. Il faut des précisions claires sur la régulation des dépassements d’honoraires ou leur interdiction. Il faut enfin des réponses claires à nos concitoyens sur les soins de premier recours, notamment les déserts médicaux et l’organisation des prises en charge, en particulier autour des personnes âgées. »

 


 

[Source : « La santé, la grande oubliée du premier tour » (Christian Saout, président du CISS), sur www.lequotidiendumedecin.fr ]

 

_________________________________________

[1] Sondage réalisé par l’institut Viavoice pour le CISS, du 29 au 30 mars 2012. Interviews réalisées par téléphone, auprès d’un échantillon de 1 010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 20:16


pesticides
Les pesticides sont utilisés en quantités considérable depuis plus d’un demi siècle par l’agriculture intensive. On retrouve des résidus de pesticides partout: dans l’eau bien sûr, mais aussi dans l’air, les brouillards et l’eau de pluie !

Les pesticides sont présents dans nos aliments également : plus de 50% des fruits et des légumes produits par l’agriculture intensive en contiennent. Ils finissent finalement dans nos organismes, apportés là par l’eau et les aliments consommés. Nos organismes hébergent ainsi des centaines de molécules toxiques dont de très nombreux pesticides.

Ces pesticides posent un véritable problème de santé publique, et pas seulement pour les utilisateurs qui sont les plus exposés, mais aussi pour la population générale. En effet, les effets de faibles quantités de pesticides , en mélange, pendant des périodes longues posent de nombreux problèmes de santé. L’épidémiologie nous montre ainsi que les personnes exposées aux pesticides ont plus de risque de développer de nombreuses maladies que les autres : cancer, malformations congénitales, problèmes d’infertilité, problèmes neurologiques ou encore système immunitaire affaibli sont plus fréquent chez eux !


Face à cette situation, une seule solution : mieux évaluer les pesticides pour interdire à priori tout ceux qui présentent un potentiel toxique pour l’homme avéré ou même suspecté et surtout diminuer considérablement l’usage des pesticides en changeant d’urgence le type d’agriculture pratiquée dans notre pays !

 

 


LE SOMMAIRE DU DOSSIER PESTICIDES


1. Qu'est ce qu'un pesticide ?
2. Les pesticides dans notre environnement.
3. Les pesticides dans nos maisons.
4. Les pesticides dans nos organismes :
5. Pesticides et santé : toxicité aiguë.
6. Perturbation hormonale
7. Problème de fertilité
8. Développement du fœtus
9. Impact des pesticides sur le système immunitaire.
10. Pesticides et cancers
11. La neuroxicité des pesticides
12. La question de l’évaluation
13. OGM et agriculture raisonnée sont ils des solutions ?
14. Des alternatives pour en utiliser moins.
15. La contribution des associations
16. Des exemples à l’étranger.

 

 

 


Partager cet article
Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 09:40

 

logoFrance5 Allodocteurs

 

rédigé le 25 avril 2012 par La rédaction d'Allodocteurs.fr, mis à jour le 25 avril 2012

 

Le choc lié à l'annonce d'un cancer peut parfois détourner l'attention du patient des explications du médecin. Une équipe écossaise propose de repartir avec un enregistrement de ce premier entretien. Un CD qui permet de prendre pleinement conscience du diagnostic, une fois le choc émotionnel estompé.



Difficile d'anticiper la réaction du patient à l'annonce d'un cancer... Certains sont choqués et dans un état second. D'autres ne comprennent pas ce que le médecin tente de leur expliquer. Et parfois certains malades sont déjà dans la lutte. Chaque patient réagit avec sa propre histoire.

 

La semaine qui suit l'annonce du diagnostic est particulièrement sensible. Selon les résultats d'une étude publiée le 5 avril 2012 dans The New England Journal of Medicine, basés sur près de 500 000 patients atteints de cancer, le risque de suicide s’avère douze fois plus élevé et le risque de décès cardiovasculaire six fois plus élevé que chez les personnes sans cancer.

 

L'annonce du diagnostic est un moment délicat, et important, car c'est aussi le moment que le médecin choisit pour exposer les différentes thérapies possibles au patient. Alors pour que le patient puisse faire ce choix décisif dans les meilleures conditions, un cancérologue écossais a eu l'idée d'enregistrer cet entretien si particulier sur un CD avec l'accord du patient. Celui-ci peut ensuite repartir chez lui avec le disque.

 

La réécoute du CD permet de prendre pleinement conscience du diagnostic et de réécouter toutes les informations nécessaires à sa prise de décision.

 

Sources :


- "Suicide and Cardiovascular Death after a Cancer Diagnosis", N Engl J Med 2012; 366:1310-1318April 5, 2012
- "Prostate cancer diagnosis recorded for Lothian patients", BBC News, 19 avril 2012.


En savoir plus

 

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 09:30

 

 

Concer-au-profit-de-la-Ligue-Comite-de-la-Loire.JPG

 

PROGRAMME


►1ère partie  2 Saxophones et Orgue /

    Double concerto en FaTWV 52 F1, pour flûte à bec et basson de GP. Telemann
    Sonate en Ut, Opus 12 de W. Corbett
    Passacaille en Do mineur BWV 582 de JS. Bach (orgue seul).

2ème partie Ensemble de saxophones SAX AND C° :
  
  Concerto Grosso Op 6 n° 9 de A. Corelli

    Concerto pour hautbois en Do mineur de D. Cimarosa
    3 musiques extraites du spectacle de musique irlandaise "Riverdanse"
           - Macedonian morning de B. Whelan
           - Caoineadh Cu Chulainn de B. Whelan
           - Marta's dance de B. Whelan

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 09:15

 

 

Affiche-accompagnement-psychologique-Comite-Cancer-du-Doub.PNG

 

 

 

Affiche-2-accompagnement-psychologique-Comite-Cancer-du-Do.PNG

 

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 21:50

 

 

logoFrance5 Allodocteurs

 

rédigé le 26 avril 2012 par La rédaction d'Allodocteurs.fr, mis à jour le 26 avril 2012

 

Les travaux de plusieurs équipes de chercheurs français réunis ont permis de montrer que des décharges électriques envoyées dans le cerveau pouvaient atténuer les douleurs neuropathiques. Un grand espoir pour les patients qui ne voient pas leurs douleurs chroniques soulagées par les traitements classiques.

 

 

Deux types de douleurs


Il existe d'une part les douleurs inflammatoires qui correspondent au système de la douleur classique. Quand, par exemple, on reçoit un coup de marteau sur le doigt ou que l'on souffre d'un abcès. Pour ce type de douleur, nous disposons d'un arsenal thérapeutique et d'une pharmacopée très efficace. Les antalgiques soulagent assez bien la souffrance des patients.

 

Mais il existe un autre type de douleurs appelées "les douleurs neuropathiques". Cette douleur n'est pas liée à une cause comme le marteau sur le doigt mais à un dysfonctionnement du système de la douleur. Elle correspond à une lésion des voies de transmissions des messages douloureux. Il s'agit, par exemple, de la lésion d'un nerf lors d'un traumatisme. Ces lésions neuropathiques sont très résistantes aux médicaments (certains anti-épileptiques ou antidépresseurs par exemple) et à la prise en charge classique.

 

 

Une technique de stimulation électrique


Depuis quelques années, les spécialistes de la douleur ont développé une technique de stimulation électrique du système nerveux. Le principe est de placer une électrode à un endroit stratégique de transmission des messages douloureux. Cette électrode va envoyer une impulsion électrique qui va brouiller le message de la douleur. Par exemple, lorsqu'un nerf a été lésé ou abîmé, à la suite de traitements répétés d'une hernie discale, il est alors possible de placer une électrode au niveau de la moelle qui va avoir pour but d'atténuer, voire de faire disparaître, la douleur. Cette technique est indiquée pour les douleurs très importantes et lorsque les traitements classiques ont peu d’effet.

 

Mais pour les douleurs haut placées, comme sur le visage, il fallait envisager une stratégie différente.

 

 

Des électrodes dans le cerveau


A la fin des années 1990, un neurochirurgien japonais a eu l'idée de placer des électrodes dans le cerveau au niveau du cortex cérébral. Les résultats se sont avérés efficaces. Mais jusqu'a présent aucune étude venait conforter ces résultats. Cette nouvelle technique de stimulation électrique pour les douleurs dites supérieures a été récemment évaluée en France par plusieurs équipes françaises (dont l'équipe du Pr. Régis à l'hôpital de la Timone à Marseille) coordonnées par l'équipe du Pr. Nguyen.

 

Ainsi, 140 patients ont été recrutés dans neuf centres français. Ils souffraient de douleurs neuropathiques de différentes origines, des douleurs résistantes aux traitements (52 étaient dus à un AVC, 37 à une lésion du nerf du visage, 36 à un nerf périphérique et 26 à des atteintes de la moelle). Les résultats montrent une nette amélioration pour 50 % des patients. "C'est un résultat modeste, mais loin d'être négligable, car ces patients souffraient terriblement et n'arrivaient pas à se débarrasser de cette douleur. Ces patients étaient dans une véritable impasse thérapeutique", précise le Pr. Régis.

 

Les bons résultats de cette étude française vont permettre un accès plus large à cette nouvelle technique pour les patients souffrant de douleurs neuropathiques chroniques.

 

 

En savoir plus

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:34

 

 

logoFrance5 Allodocteurs

 

 

rédigé le 23 avril 2012 par La rédaction d'Allo-docteurs, mis à jour le 23 avril 2012

 

 

Des chercheurs britanniques viennent de démontrer qu'il n'existait pas qu'un seul type de cancer du sein, mais au moins dix formes différentes.

Une découverte qui pourrait à long terme révolutionner les traitements.

 

link

 

Cette étude, publiée dans la revue Nature, a été menée par des chercheurs de l'Université de Cambridge. Ils ont étudié près de 2 000 tissus cancéreux provenant de biopsies de femmes atteintes de cancers du sein.

 

L'analyse moléculaire détaillée de ces prélèvements a permis d'établir une nouvelle classification de dix sous-types de cancers du sein, correspondant chacun à une signature génétique propre. Cette identification plus précise devrait permettre de développer des traitements adaptés à chaque forme spécifique de ce cancer. Grâce à cette découverte, les cancérologues espèrent aussi mieux prévoir l'évolution de la maladie, ce qui pourrait permettre dans certains cas d'éviter des chimiothérapies inutiles lorsque le pronostic est favorable.

 

Si la route est encore longue, ces travaux ouvrent la voie à une classification du même type pour d'autres cancers.

 

Source : "The genomic and transcriptomic architecture of 2,000 breast tumours reveals novel subgroups", Nature (2012), doi:10.1038/nature10983 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:22

logo prioritesantemutualiste trans1

 

 

Expert invité : Marc Espié, cancérologue

 

  • Maitre de Conférence des Universités - Praticien Hospitalier Titulaire (depuis octobre 1990)
  • Responsable de l'Unité Fonctionnelle, Centre des Maladies du Sein, Hôpital Saint Louis 

 

 

Compte-rendu :   link

Partager cet article
Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 19:44

 

 

Soirée échange 26 avril Annonay

Partager cet article
Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 18:52

 

Les bénéfices réalisés lors de cette journée seront intégralement reversés
à la Ligue contre le cancer.

Organisée par les associations Fayennes et la municipalité.

 

Rando a Fay de Bretagne le 29 avril 2012.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum