Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 20:27

Entre le moment où une tumeur dissémine des cellules pour aller s’installer dans un autre organe et celui où celles-ci forment une métastase, il peut se passer des mois ou des années. Jusqu’ici, il était impossible de déterminer quelles femmes atteintes d’un cancer du sein étaient à haut risque de métastase pulmonaire. Il fallait attendre que la métastase soit décelable, et cela représentait une perte de temps précieux. Demain, reconnaître de manière très avancée ces patientes à haut risque sera peut-être possible. Explications.



1 – De quoi dépend le développement d’une métastase ?

Il dépend des capacités par les cellules tumorales, à surmonter les nombreux obstacles qui les attendent pour migrer et s’installer dans un autre tissu. Un peu comme des guerriers ayant à conquérir un nouveau territoire semé d’embûches, ces cellules tumorales doivent d’abord se séparer de leur «tribu» d’origine (le cancer initial), puis envahir les tissus voisins, trouver un moyen de locomotion (le sang ou la lymphe), échapper à nos petits soldats de l’immunité dont la mission est de les tuer et enfin, trouver des conditions propices à leur nouvelle installation dans un territoire qui leur est étranger. C’est très compliqué, même pour des cellules cancéreuses. Pour arriver à leurs fins, elles doivent souvent «ruser». L’une des ruses qu’elles utilisent est de changer certaines de leurs caractéristiques en fonction de leurs besoins, un peu comme des mutants. Elles sont notamment capables d’exprimer un gène baptisé «gène Kindlin-1», qui commande la fabrication d’une protéine Kindlin-1 très spéciale. Sa mission ? Leur permettre de se «décoller» de la tumeur d’origine, car c’est le préalable indispensable à leur départ vers d’autres horizons (en l’occurrence, le poumon).



2 – En quoi la protéine produite par ce gène intéresse-t-elle les chercheurs ?

Les chercheurs de l’Inserm 735 (laboratoire d’Oncogénétique de l’Institut Curie) ont réussi à prouver qu’un taux anormalement élevé de protéine Kindlin-1 au cœur du cancer du sein primitif était associé à un risque très accru de métastase pulmonaire. Le taux de protéine Kindlin-1 deviendrait en quelque sorte un «indic», ou, ce qu’on appelle dans le langage médical, un «marqueur». En effet, un marqueur est une protéine produite principalement par certaines cellules cancéreuses (très peu ou pas du tout par les cellules saines) et que l'on retrouve donc chez la personne atteinte d’un cancer, en quantité anormale. Dans ce cas précis, plus son dosage est élevé et plus cela veut dire que le nombre de cellules tumorales susceptibles de quitter la tumeur mammaire à la conquête de nouveaux territoires, est important. C’est donc un moyen simple et efficace d’apprécier le niveau de risque de métastase pulmonaire …



3 – Ce marqueur présente-t-il d’autres intérêts ?

En plus d’avertir les oncologues du danger, la protéine produite par le gène Kindlin-1 pourrait aussi amener les cellules métastatiques à leur perte. En effet, si ce gène Kindlin-1 est indispensable aux cellules tumorales pour proliférer, il y a de bonnes chances pour que son blocage - et donc l’absence de fabrication de la fameuse protéine «décolleuse» - ait l’effet inverse : l’impossibilité pour les cellules tumorales de quitter le sein. C’est d’ailleurs ce qui a été observé chez l’animal. Empêcher la formation d’une métastase pulmonaire chez les femmes à risque, avant même que celle-ci n’ait pu se former, voilà désormais ce qu’espèrent réaliser les chercheurs, à partir de cette formidable découverte. Encore faut-il trouver le médicament capable de bloquer le gène Kindlin-1, ce qui peut prendre des années mais aussi aller très vite si on a la chance de tomber sur un médicament déjà disponible et présentant cette propriété. A suivre de près !

Nathalie Szapiro



Source :

• “Role of the focal adhesion protein Kindlin-1 in breast cancer growth and lung metastasis”, INSERM U735 et col., JNCI, 7 septembre 2011.


Merci à Juliette de nous avoir transmis cet article


Partager cet article

Repost 0

commentaires

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum