Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 08:00

 

cancerSeinBandeau.jpg

 

Selon CECILE (Cancer du sein En Côte d'Or et Ille-et-Vilaine et Environnement), une étude réalisée en France par des chercheurs d'une unité de l'Inserm (CESP, Centre de recherche en Epidémiologie et Santé des Populations), et publiée dans l'International Journal of Cancer, le risque de développer un cancer du sein est plus élevé chez les femmes qui ont travaillé pendant la nuit (compris selon la loi française entre 21H et 6H du matin).

L'étude a comparé les carrières de 1232 femmes ayant développé un cancer du sein entre 2005 et 2008 avec les carrières de 1317 autres femmes.

Le cancer du sein est la première cause de mortalité féminine.

Avec 53 000 cas recensés en France en 2011, dont « environ 11 500 femmes en décèderaient faisant de ce cancer la première cause de mortalité féminine par cancer en France » (cf. sources, chiffres eCancer), le cancer du sein touche environ 100 femmes sur 100.000 par an dans les pays développés et plus de 1,3 millions de nouveaux cas sont diagnostiqués annuellement. Les facteurs de risque de cancer du sein identifiés sont nombreux, mais d'autres causes de cancer du sein comme les habitudes et modes de vie, les causes environnementales ou professionnelles ne sont pas encore complètement identifiées.

Sur la base de travaux expérimentaux et épidémiologiques, l’Agence International de Recherche sur le Cancer (CIRC/IARC) avait déjà classifié le travail de nuit comme perturbateur du rythme circadien et étant « probablement cancérogène ». Responsable de l'alternance entre l'éveil et le sommeil, le rythme circadien contrôle nombreuses fonctions biologiques et est modifié chez les personnes qui travaillent pendant la nuit ou qui ont des heures de travail très variables.

A ce jour, plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer les liens observés entre le travail de nuit et le cancer du sein. On note l’exposition à la lumière pendant la nuit, qui élimine la montée nocturne de mélatonine et de ses effets anti-cancérigènes, le fonctionnement perturbé des gènes de l'horloge biologique qui contrôle la prolifération cellulaire, ou encore les troubles du sommeil qui peuvent affaiblir le système immunitaire.

De la sorte, dans une étude de population de grande envergure réalisée en France entre 2005 et 2008, les chercheurs de l'Inserm ont examiné l'effet du travail de nuit sur la santé des femmes. Les chercheurs y passent à la loupe les carrières de 2548 femmes, y compris chaque période de travail de nuit. Au total, plus de 11% des femmes de l’étude avaient travaillé de nuit au cours de leur carrière. "Facteurs environnementaux, professionnels et génétiques sur le cancer du sein", CECILE a porté sur l'analyse comparée de 1317 femmes non atteintes et 1231 femmes atteintes, dans les départements français d’Ile-et-Vilaine et la Côte-d'Or.

Même si les résultats sont significatifs surtout d'un point de vue statistique, les résultats signalent que le risque de développer un cancer du sein était 30% plus élevé chez les femmes qui avaient travaillé de nuit par rapport aux femmes qui n'avaient jamais travaillé de nuit. Ce risque accru de cancer du sein a été en particulier identifié chez les femmes dont le travail de nuit avait duré une période de plus de quatre ans. Ainsi que chez les femmes dont le rythme de travail était alterné mais inférieur à 3 nuits par semaine, puisque conduisant à des perturbations plus fréquentes entre le rythme jour-nuit et l’horloge interne.

Les chercheurs précisent que lien entre le travail de nuit et le cancer du sein semblait être plus marqué lorsqu’ils ont examiné les femmes qui avaient travaillé pendant la nuit avant une première grossesse. L’une des explications de ce résultat pourrait être que les cellules mammaires, incomplètement différenciées chez les femmes avant leur première grossesse, seraient plus vulnérables.

Cette étude renforce les résultats des études antérieures et pose le problème de la prise en considération du travail de nuit dans la gestion et les mesures en Santé Publique — notamment car le nombre de femmes qui travaillent avec des heures atypiques ne cesse d’être en augmentation.


Sources

 

© Auteurs : Le Guide Santé

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans TRAVAIL ET MALADIE
commenter cet article

commentaires

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum