Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 07:32

 

logoInfCancer

 

LA CONSULTATION CHEZ LE SPÉCIALISTE

SON DÉROULEMENT 

Si l’éventualité d’un cancer du sein a été évoquée à la mammographie de dépistage ou par les signes ou symptômes que vous présentez, le spécialiste va utiliser plusieurs méthodes pour établir le diagnostic exact et préciser la nature et le stade de la maladie. 

Le médecin va vous interroger... 

Au cours de l'entretien, le médecin vous demandera de préciser les symptômes que vous ressentez, mais aussi vous interrogera sur votre passé médical ainsi que sur vos autres problèmes de santé. Il recherchera, aussi, l’existence de facteurs de risques de maladies bénignes du sein ou de cancer. Par exemple, votre médecin vous fera préciser si vous avez des proches parents qui ont présenté des maladies du sein bénignes ou malignes ou d'autres cancers.

L'examen clinique 

Un examen approfondi des seins sera réalisé pour rechercher toute grosseur ou zone suspecte. Il permettra d’apprécier la texture, la taille et le rapport de la grosseur avec la peau et les muscles du thorax. Toute modification du sein ou de la peau des seins sera notée.
Les ganglions lymphatiques situés sous les aisselles et au-dessus de la clavicule seront palpés. Tout développement ou induration de ces ganglions lymphatiques peut donner des informations précises sur l'extension du cancer en dehors du sein.

Une prescription pour faire des examens complémentaires 

En complément de cet examen clinique, des tests d'imagerie et des biopsies pourront être décidés.


  • Adénocarcinome (vue supérieure)
  • Tumeur maligne infiltrante

L'IMAGERIE MÉDICALE

LA MAMMOGRAPHIE DE DIAGNOSTIC 

Cet examen précise la nature des anomalies, repérées lors d´un examen visuel ou à la palpation. Par rapport à la mammographie de dépistage, la mammographie de diagnostic comporte souvent un plus grand nombre de clichés. 
Dans certains cas, des images spéciales avec agrandissement sont réalisées pour rendre une petite zone suspecte du sein plus facile à examiner.

L'ÉCHOGRAPHIE DES SEINS 

Cette technique est utilisée pour préciser certaines anomalies ou grosseurs qui sont détectées dans les seins au cours de la mammographie ou de l'examen clinique. C'est le moyen le plus fiable pour visualiser un kyste qui est une tumeur bénigne contenant un liquide.

LA GALACTOGRAPHIE 

C'est une radiographie qui a pour but de visualiser les canaux qui permettent l'écoulement du lait par le mamelon. 
Le canal galactophore est rempli d’un produit de contraste radio opaque, à base d’iode, afin d'être visible sur les radiographies. L'injection lente du produit de contraste se fait après mise en place, à l'aide d'une pointe mousse, d'un cathéter très fin dans l'orifice du galactophore. L'orifice est ensuite bouché avec un point de colle et des clichés radiographiques sont réalisés comme pour une mammographie.
S'il y a écoulement mammaire, une petite quantité de liquide peut être prélevée et examinée au microscope afin de déterminer si des cellules cancéreuses sont présentes.
Il n’y a que peu précautions particulières à prendre, avant ou après l'examen, si ce n’est un nettoyage soigneux du mamelon avant l'examen. On peut ainsi étudier la forme du canal et en obtenir un cliché qui va être utile pour observer s'il y a une grosseur à l'intérieur du canal ou si celui-ci est déformé. 
C’est un examen utile pour déterminer la cause d'un écoulement mammaire.


LA BIOPSIE DE LA TUMEUR

POURQUOI ? 

C’est le seul procédé qui permet de dire si l'on est en présence d'un cancer ou pas. Tous les procédés de biopsie consistent en un prélèvement de cellules ou de tissu pour examen au microscope.

COMMENT ? 

Plusieurs types de biopsies sont possibles qui ont des avantages et des inconvénients. Le choix du procédé à utiliser dépend du cas particulier de chaque patiente et de l'expertise qu'a le médecin qui pratique le prélèvement. Certains des facteurs à considérer par le médecin sont :

  • Le degré de suspicion de la lésion
  • La taille, la localisation de la tumeur dans le sein
  • Le nombre de lésions présentes
  • L'existence d'autres problèmes médicaux
  • Vos préférences personnelles.

Tous ces éléments doivent être discutés avec le médecin.... 


UN MOT SUR LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES DE BIOPSIES

 LA  MICROBIOPSIE 

L'aiguille utilisée pour les ponctions biopsies est plus grosse que celle utilisée pour les ponctions à l'aiguille fine. Elle prélève un petit cylindre de tissu d'environ 1 à 2 mm de diamètre et de 8 mm de long dans la zone suspecte du sein.
La biopsie est réalisée sous anesthésie locale en ambulatoire.
Une ponction biopsie peut prélever du tissu sur des anomalies palpées par le médecin ou sur des anomalies plus petites détectées seulement par les ultrasons (échographie) ou par la mammographie.
Trois à cinq prélèvements sont généralement réalisés, mais ce nombre varie selon que l’anomalie peut être facilement palpée ou non.

LA MACROBIOPSIE PAR ASPIRATION 

Il s’agit d’une nouvelle technique effectuée à l’aide d’une aiguille permettant de réaliser des prélèvements multiples et de retirer une zone d’environ 10 mm de diamètre et de 15 à 20 mm de long.
Ces véritables  exérèses de certaines zones (microcalcifications en particulier) mais multi-fragmentaires peuvent, dans certaines conditions, poser des problèmes, pour évaluer la taille réelle d’une lésion.

LA BIOPSIE STÉRÉOTAXIQUE 

La technique 

C'est une méthode de biopsie très précise qui permet de prélever une plus grande quantité de tissu que les biopsies courantes. Le forage biopsique permet de prélever du tissu et de le récupérer par l'ouverture d'un cylindre introduit dans le sein.
L’intérêt de cette méthode est de prélever environ deux fois plus de tissu que les autres sortes de biopsies. Cependant, les médecins sont partagés pour l'utilisation de ce procédé dans le diagnostic des anomalies non palpables.

 Coût moyen 

L’acte en radiologie 185 € et l’analyse des prélèvements en laboratoire 36 €.

LA BIOPSIE CHIRURGICALE 

Le principe 

Dans certains cas, la chirurgie peut être nécessaire pour extraire tout ou une partie de la grosseur afin de pratiquer un examen au microscope. « Un hameçon » peut être posé par les radiologues pour repérer une anomalie visible sur les radiographies mais que le médecin ne peut pas palper. Cette biopsie peut rarement être réalisée sous anesthésie locale. Le plus souvent, la biopsie est réalisée sous anesthésie générale en salle d'opération.

Elle peut aboutir à une chirurgie du sein... 

Vous serez informée que le diagnostic peut éventuellement être celui de cancer. De ce fait, vous devez, au préalable, discuter de toutes les options de traitement avec votre médecin, l'équipe soignante et, le cas échéant, avec amis, et votre famille.
S'il y a cancer, la biopsie avec exérèse est le premier pas de la procédure de traitement. Dans ce cas, le chirurgien réalise la biopsie avec comme but d’enlever la lésion entière (anomalie du sein contenant une grosseur ou zone contenant des calcifications) y compris une marge de tissu du sein ayant une apparence normale. La biopsie peut inclure une chirurgie supplémentaire, notamment sur les ganglions axillaires, mais parfois aussi au niveau du sein. Il peut aussi être suivi d’une chimiothérapie et/ou d’une radiothérapie adjuvante.

Quels sont les renseignements apportés ? 

Le prélèvement de tissu effectué au cours de la biopsie est examiné au laboratoire d’anatomopathologie. C’est un temps essentiel pour déterminer la stratégie thérapeutique. Il permet d’apporter des réponses aux questions suivantes qui vont conditionner les choix thérapeutiques :

  • Le cancer est-il in situ (non-invasif) ou invasif ?
  • Quel est le type du cancer, canalaire ou lobulaire ?
  • Y-a-t-il d’éventuels signes d’agressivité des cellules malignes ?
  • Quel est son grade histologique ( sbr ) ?
  •  Quelles sont les caractéristiques biologiques de la tumeur ?

Des examens plus spécialisés vont permettre de préciser si les cellules tumorales présentent à leur surface des molécules qui pourraient être des cibles pour les traitements. Il est maintenant de pratique courante de rechercher les récepteurs de surface suivants :

  • La présence de récepteurs hormonaux aux œstrogènes, à la progestérone, voire aux androgènes
  • La surexpression des facteurs de croissance cellulaire comme le HER2/neu 

LA CYTOPONCTION 


Elle est réalisée à l'aide d'une aiguille plus fine que celles utilisées pour les analyses de sang. L'aiguille est introduite dans la zone où est localisée la grosseur lors de l’examen clinique.
Cet examen est peu douloureux et rapide, cette technique ne nécessite pas d'anesthésie locale.
Il faut savoir qu’une ponction cytologique n'est pas suffisante pour établir le diagnostic car elle permet seulement de prélever des cellules et non des tissus. Il est alors nécessaire de réaliser une biopsie qui permet de prélever des fragments de tissu.


LA BIOPSIE STÉRÉOTAXIQUE, EN PRATIQUE...

  • Pas d’hospitalisation
  • Sous anesthésie locale, donc aucune préparation n’est nécessaire
  • Petite incision de quelques mm pour introduire l’aiguille jusqu’à l’anomalie
  • Pas de douleur pendant l’examen, parfois une sensation de succion désagréable
  • De 10 à 20 prélèvements aspirés et transmis au laboratoire

Clic VOIR LE SITE

MISE À JOUR

 6 février 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans SYMPTÔMES ET DIAGNOSTIC
commenter cet article

commentaires

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum