Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 11:26

Top santé-copie-1

Le cancer du sein ne touche pas moins de 50 000 femmes par an.

Pour autant, les patientes ne doivent pas craindre d'avoir une vie sexuelle affectée après la maladie.

Parce qu'affirmons-le haut et fort :

oui, il y a une vie sexuelle après le cancer du sein.

 

 

 

1. 1 FEMME SUR 2 VOIT SA VIE SEXUELLE AFFECTÉE APRÈS LA MALADIE

Selon une étude* menée par les psycho-oncologues à l'Institut Curie, plus de la moitié des personnes interrogées présentent des difficultés ou une insatisfaction sexuelle qu'elles attribuent à la maladie, et ce parfois plusieurs années après l'arrêt de leur traitement.

En termes de chiffres, on note que 29% des femmes déclarent ne pas avoir d'activités sexuelles après la maladie.

Sur les 71% ayant une activité régulière, plus de la moitié exprime une altération du désir (58%) ou de la capacité à atteindre l'orgasme (71%). 20% ressentent une distance émotionnelle au sein du couple, 25% perçoit une peur des rapports sexuels chez leur partenaire et 65% estime ne pas avoir été suffisamment informées des effets du cancer et de ses traitements sur la sexualité.

*Étude menée grâce au soutien de l'entreprise Simone Pérèle par les psycho-oncologues de l'Institut Curie. Un questionnaire a donc été proposé à 850 femmes de 18 à 70 ans traitées pour un cancer du sein non métastatique, dans une période allant de 6 mois à 5 ans après leur traitement (hors hormonothérapie).

 

2. EN CAUSE : LES TRAITEMENTS ET L'IMAGE DE SOI DÉGRADÉE

Les traitements

Claire, 39 ans, a vécu le cancer du sein et témoigne "Les traitements sont terribles : je crois que perdre ses cheveux avec la chimio est ce qu'il y a de pire. Les cheveux sont importants pendant l'acte sexuel, l'homme les touche, les caresse. Et puis on retrouve un corps de petite fille après la maladie, c'est très déstabilisant."

L'avis du sexologue Gérard Leleu : les traitements sont de plus en plus efficaces mais comportent effectivement un ensemble d'effets indésirables et de séquelles qui peuvent persister plusieurs années. Ils coupent le désir. Ça peut durer longtemps. Les muqueuses sont affectées : le vagin est alors asséché et il faut passer par la lubrification pour parvenir à faire l'amour.

Les femmes se sentent mal dans leur peau
"C'est vrai que la femme ne se sent plus… femme. C'est très dur mais il faut se battre. J'ai accepté que mon image corporelle change et mon conjoint l'a accepté avec moi, explique Claire. Il faut s'aimer soi-même, faire tout un travail"

L'avis du sexologue Gérard Leleu : en effet, après un cancer du sein de nombreuses femmes se dévalorisent. La chirurgie donne une toute autre image de son propre corps. A partir du moment où les seins sont affectés, tout son corps se sent troublé. La femme subit comme une perte de féminité. "La femme n'ose plus montrer ses seins. Cette partie du corps, d'ordinaire ostentatoire, devient un complexe. Elle se sent mutilée".
La femme doit retrouver une grande confiance en elle. Il y a tout une reconstruction à faire, c'est certain.

 

3. LE SECRET POUR RETROUVER UNE VIE SEXUELLE ÉPANOUIE

L'amour !

Claire témoigne : "J'ai été très chanceuse je crois. Mon conjoint a tout compris, il a été formidable. Il ne faut surtout pas que l'homme évite sa compagne. Surtout, qu'il ne dise pas tout bêtement que ça "reviendra" alors que la femme souffre ! Non ! Il doit juste montrer qu'il comprend, qu'il accepte le changement. Le couple doit trouver ensemble un nouveau rythme en fonction de la fatigue, des semaines de traitement…"

L'avis de Gérard Leleu : le désir biologique est toujours là, donc l'envie de faire l'amour existe bel et bien. Il faut que l'homme prenne son temps et complimente sa femme. Souvent, l'homme se voit confronter à la maladie et prend peur. Il doit juste apprendre à se passer quelques temps d'une partie du corps de sa femme, si cela l'aide. Le désir l'emportera vite sur les réticences rencontrées. Quand on s'aime, ça prend le temps que ça prend mais on y arrive, insiste Gérard Leleu. Il faut se baser sur le capital amour du couple, trouver d'autres façons d'être ensemble et rester très proches.

 

4. COMBIEN DE TEMPS FAUT-IL POUR RETROUVER UNE VIE SEXUELLE ÉPANOUIE ?

"Si j'avais à chiffrer le temps qu'il faut pour retrouver une vie sexuelle à peu près "normale" ? Je la chiffrerais en termes d'acceptation tout simplement. Il faut le temps de l'acceptation. Quand on commence à être moins préoccupée, à se décharger, on se laisse aller au plaisir. Quand l'esprit se libère, qu'on passe une étape… Et le temps de l'acceptation peut être très rapide quand le conjoint est là, avec les bonnes paroles et les bons gestes. Ce fût mon cas et je le répète : l'amour est le secret du retour à une vie sexuelle épanouie. En tout cas aujourd'hui, on a toujours envie l'un de l'autre, même plus qu'avant !"

La réponse de Claire est aussi belle que pleine d'espoir : il y a bel et bien une vie sexuelle après le cancer du sein. Concrètement, Claire a mis à peu près trois mois à retrouver une vie sexuelle "normale", soit au bout de 3 ou 4 séances de chimiothérapie. Chaque femme y va de son propre rythme. Le temps de se reconstruire et d'accepter est différent pour chacune. Plus le couple dialogue et s'aime, mieux la vie intime s'épanouit de nouveau.

 

5. L'ACCOMPAGNEMENT DES FEMMES PAR LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Claire réagit : "Le corps médical ne nous parle pas des répercussions de la maladie sur notre vie intime. Leur métier, c'est d'être des techniciens de la santé, en quelques sortes. Et puis, ce sont souvent des hommes, ce qui explique peut-être une certaine gêne à en discuter. Du coup, on se sent seule dans son espèce ! Or on est toutes dans le même cas..."

L'avis de Gérard Leleu : il est vrai qu'aujourd'hui, on ne s'intéresse pas tellement au côté humain de la maladie, à l'après. Pour le corps médical, le principal c'est de guérir. C'est leur métier mais les femmes se sentent parfois bien seules après la maladie et face aux conséquences.
L'Institut Curie a décidé d'intervenir. Pour palier ce souci et aider les femmes à mieux vivre "l'après-cancer" des formations pour les professionnels de santé et des consultations spécifiques de psycho-oncologie pour les couples ont été mises en place, ce qui leur permet d'aborder les problématiques de sexologie (voir de fertilité) avec les patientes.

Plus d'infos :
Le site spécifique pour informer les femmes sur le cancer du sein : www.cancersdusein.curie.fr
Le site de l'Institut Curie : www.curie.fr

Un grand merci à Claire pour son témoignage extrêmement touchant et plein d'espoir.
Un grand merci à l'Institut Curie. Merci également au docteur Gérard Leleu pour ses précieux conseils et commentaires.

Mis à jour le Vendredi 29 Octobre 2010 sur le Clic  SITE

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans CANCER ET GROSSESSE
commenter cet article

commentaires

catherine barregascoin 08/04/2014 11:32

Bonjour,

Merci d'aborder ce sujet qui reste insuffisamment traité par les médecins et les hôpitaux.

Je voudrais poser 2 questions :
Pourquoi ne pas inclure gynécologues et sexologues dans tous les gros centres anti cancer au même titre que les autres soins de support. On a tout sous la main pour la kiné, la psycho,
l'esthétique, la relaxation, etc etc... et c'est très bien. Mais rien en revanche quand il s'agit de parler de perte de libido, de perte de sensation des mamelons et des seins, de sécheresse
vaginale...
Oui parce que, 2nd point de ce commentaire : l'amour infini que l'on a pour son homme ne suffit pas à régler les troubles de la sexualité. Quand les dégâts faits par les traitements sont
fonctionnels ou neurologiques, que peut-on espérer pour retrouver une vie sexuelle normale ?

Encore merci pour l'éclairage que vous apportez sur ce sujet "secret". Et les réponses concrètes que vous pourrez me donner.

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum