Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 09:13

Espace Cancer

La plupart des chimiothérapies ont pour effet de ralentir la production des composants du sang dans la moelle osseuse. Trois types de composants peuvent être touchés :

  • les globules blancs, appelés aussi leucocytes, qui protègent des infections;

  • les plaquettes, appelées aussi thrombocytes, qui agissent sur la coagulation;

  • les globules rouges, appelé aussi érythrocytes, qui assurent en partie le transport de l’oxygène dans l’organisme.

Des analyses de sang sont effectuées très régulièrement avant chaque séance de chimiothérapie. Elles permettent d’évaluer la tolérance au traitement. Il se peut que la dose des médicaments et le rythme des séances soient modifiés selon les résultats, pour garantir à la fois la sécurité de la personne soignée et maintenir l’efficacité du traitement.

Effets sur les globules blancs

Une catégorie importante de ceux-ci, les neutrophiles, est particulièrement touchée. La baisse transitoire de leur nombre diminue la capacité de l’organisme à se défendre. L’organisme est plus à risque de développer une infection causée par des germes extérieurs, mais surtout plus sensible à ses propres germes avec lesquels il cohabite très bien en temps normal. Ce sont souvent les germes de la bouche, du tube digestif et de la peau qui deviennent la cause du problème infectieux lorsque le système de défense est affaibli.

Le nombre de globules blancs ne baisse pas immédiatement lors de l’administration de la chimiothérapie, mais progressivement. Le niveau le plus bas est atteint environ 5-10 jours après le traitement pour remonter ensuite.

Le terme médical utilisé pour désigner une diminution significative des globules blancs dans le sang est neutropénie.

On parle d'agranulocytose pour désigner une neutropénie sévère qui implique un grand risque de développer une infection (< 500 neutrophiles par microlitre de sang).

Ce que vous pourriez observer ou ressentir

Une baisse des globules blancs se ressent surtout au niveau de la fatigue qu’elle induit.

La fièvre est le premier signe d’une infection probable. Il faut savoir toutefois que certains médicaments masquent la fièvre (contre-douleur à base de paracétamol, anti-inflammatoires ou cortisone, par exemple). Idéalement, ces médicaments devraient être évités pendant la période à risque. Lorsque leur prise est malgré tout nécessaire, d’autres signes peuvent servir à la détection d’une infection. La plupart du temps, de simples analyses de sang ou d’urine permettent de mettre en évidence une infection et orienter vers un traitement d’antibiotiques.

En pratique

Vous entendrez des chiffres relatifs à vos résultats sanguins. L’unité de mesure utilisée peut varier d’un laboratoire à l’autre. Au CHUV, elle est exprimée en giga/litre (g/l). Le nombre habituel des globules blancs se situe entre 4 et 10 g/l; celui des neutrophiles varie entre 1,8 à 7,5 g/l.

Un nombre élevé de globules blancs indique que le corps est en train de lutter contre une infection, tandis qu’un nombre diminué signifie que le corps a perdu une partie de sa capacité de combattre les infections.

Ce que vous pouvez faire

Les mesures à prendre visent avant tout à prévenir le risque infectieux pendant la période où le nombre de globules blancs est bas.

Selon les situations, la diminution des globules blancs peut être plus ou moins importante et plus ou moins longue (de un à plusieurs jours). L'intensité et la durée du risque d’infection sont donc variables et vont influencer l’importance des mesures à prendre. Demandez à votre oncologue de vous préciser le degré du risque infectieux ainsi que la période durant laquelle vous êtes à risque, c’est-à-dire en neutropénie.

Urgences pendant la période à risque

Pendant la période à risque, contrôlez votre température si vous ne vous sentez pas bien (en cas de frissons, maux de tête ou transpiration excessive, par exemple). Contactez immédiatement et impérativement votre médecin, votre équipe spécialisée ou un centre d’urgence de proximité selon l’heure, si votre température est supérieure ou égale à 38°C deux fois de suite (à une heure d’intervalle) ou une fois à 38,5°C et plus, et aussi si vous constatez:

  • des frissons : sensation de froid accompagnée de tremblements

  • des battements de cœur inhabituellement rapides (tachycardie)

  • de la peine à respirer ou une accélération inhabituelle de votre respiration.

Informez rapidement votre médecin ou votre équipe soignante si vous observez ou ressentez:

  • l’apparition ou l’augmentation d’une toux ou de maux de gorge

  • des rougeurs ou du pus sur la peau ou les muqueuses

  • une inflammation localisée sur une région prédisposée telle qu’une blessure superficielle, un bouton, les peaux autour des ongles rongés ou arrachés, un ancien point de prise de sang

  • un écoulement anormal ou douteux

  • des douleurs ou une sensation de brûlure en urinant

  • une diarrhée persistante

  • des aphtes et/ou un dépôt blanchâtre dans la bouche.

Soins de la peau et de la bouche

La peau sert de barrière de protection contre les germes extérieurs. Les mesures de prévention à suivre pendant la période à risque visent à limiter les lésions cutanées afin de prévenir les infections.

Hygiène corporelle

  • Préférez une douche quotidienne au bain.

  • Utilisez un savon doux et hydratant, de préférence liquide, car plus hygiénique qu’une savonnette.

  • Savonnez-vous à la main plutôt qu’avec un gant de toilette, car l’humidité contenue favorise le développement de germes.

  • Veillez à bien sécher les plis de la peau afin d’éviter la macération (sous les bras et entre les orteils, notamment).

  • Lors de votre toilette intime, effectuez un mouvement de l’avant à l’arrière.

  • Lavez-vous les mains systématiquement après chaque passage aux toilettes, lors de la préparation des repas ainsi que avant et après chaque repas.

Protection de la peau

  • Evitez que la peau se dessèche en appliquant une crème hydratante.

  • Protégez la peau de toute blessure: optez pour des gants et de chaussures fermées lors de travaux ménagers, d’entretien et lors de jardinage. Messieurs, optez transitoirement pour un rasoir électrique.

  • Si néanmoins vous vous blessez, nettoyez la plaie avec de l’eau et du savon avant d’appliquer un désinfectant. Les pansements doivent être contrôlés et changés régulièrement.

  • Prenez soin de vos ongles en les gardant propres et coupés; évitez de les ronger. Si vous bénéficiez de soins de pédicure-manucure, organisez vos rendez-vous en dehors de la période où le risque d’infection est important; il en est de même pour certains soins esthétique (épilation, tatouage permanent).

Hygiène buccale

  • Effectuez un contrôle préventif, et des soins dentaires s’il y a lieu, avant le traitement de chimiothérapie, c’est-à-dire hors de la période où le risque infectieux devient présent.

  • Brossez-vous minutieusement les dents avec une brosse souple afin d’éviter les irritations de la gencive.

  • Si vous portez une prothèse dentaire, veillez à le maintenir propre et assurez-vous qu'il n’irrite pas les gencives.

  • Rangez votre brosse à dents à part (verre à dents séparé des autres habitants de votre habitation).

  • Effectuez des bains de bouche, de préférence avec une solution aqueuse comme de l’eau physiologique ou avec un désinfectant buccal naturel (infusion de clou de girofle par exemple). Evitez les solutions qui contiennent de l’alcool afin d’éviter l’irritation des muqueuses.

Mesures d'hygiène autour des repas

Les aliments peuvent représenter une source d’infections. Pendant la période à risque, le respect de quelques mesures d'hygiène lors de l'achat, de la conservation et de la préparation des produits permet de limiter la présence de germes.

- Achat des aliments

  • Choisissez des fruits et légumes en bon état, en vérifiant l’aspect, la consistance et l’odeur (ils ne doivent pas être flétris, jaunis ou avariés).

  • Contrôlez les dates d’emballages et de limite de consommation des aliments.

  • Choisissez des aliments dont l’emballage n'est pas abîmé.

  • Préférez des conditionnements individuels (petit berlingot, portion unique) ou des aliments couverts et scellés (compotes en pot individuel, flans, etc.).

  • Assurez-vous que la « chaîne du froid » est respectée.

- Conservation des aliments

Le développement des bactéries est influencé par la température: le froid stoppe ou freine leur croissance, la chaleur l’accélère et les très hautes températures détruisent les microorganismes.

  • Vérifiez systématiquement les dates de péremption des aliments que vous consommez.

  • La mise au réfrigérateur des aliments périssables à température ambiante doit être rapide après l'achat (moins de deux heures). Veillez à consommer ces produits le plus rapidement possible.

  • Contrôlez que le réfrigérateur est à une température de 5°C à l’étage du milieu et disposez les aliments selon les différentes températures du meuble:

    • le tiroir du bas est prévu pour les légumes et les fruits;

    • au-dessus seront placés viandes et poissons frais (emballés séparément);

    • les oeufs, les produits laitiers, la charcuterie, les restes de mets cuisinés (recouverts d’un film alimentaire ou d'un couvercle) sont rangés sur les étagères du milieu ou du haut;

    • les boissons, la moutarde et le beurre sont placés dans les alcôves de la porte.

  • Entretenez votre réfrigérateur : évitez de trop le remplir ou de laisser du givre s’accumuler. L’air doit pouvoir y circuler facilement. Nettoyez-le au minimum une fois par mois avec un produit bactéricide.

  • Les aliments congelés doivent être maintenu à –18°C (–20°C pour les glaces). Une fois décongelés, ils ne doivent en aucun cas être congelés une seconde fois. Pensez au temps de décongélation lorsque vous apprêtez de la viande. Dans ce cas, laissez-la quelques heures hors de son emballage, dans une assiette, dans le bas du réfrigérateur et jetez le jus.

  • Les aliments de longue conservation (riz, conserves, etc.) doivent être placés dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et des insectes. Les emballages doivent être en bon état et correctement fermés.

Préparation des aliments

- La cuisine est un site de contamination potentielle. Veillez à assurer une hygiène impeccable pour limiter les risques :

  • La présence d’animaux domestiques est à éviter dans la cuisine ou les lieux de stockage.

  • Avant de commencer à cuisiner, pensez à attacher vos cheveux longs, à ôter vos bijoux et à vous laver soigneusement les mains à l’eau chaude et au savon. Un linge propre, changé régulièrement, maintenu à proximité du plan de travail permet de s’essuyer les mains.

  • Nettoyez le plan de travail, les ustensiles, les planches à découper entre chaque préparation. Ces mesures sont particulièrement nécessaires après avoir coupé de la viande fraîche ou manipulé des œufs crus.

  • Nettoyez souvent les linges de cuisines, lavez ou changez fréquemment les éponges et les chiffons.

  • Nettoyez le sommet des canettes, bouteilles ou boîtes de conserve avant de les utiliser.

  • Videz et nettoyez régulièrement la poubelle.

- Dans la préparation des mets, des précautions particulières sont recommandées :

  • Lavez soigneusement les fruits et légumes avant de les éplucher et de les cuire.

  • Cuisez les viandes à point, elles ne doivent pas être saignantes à l’intérieur. Jetez le jus de la viande crue ou les restes de marinades.

  • Evitez d’interrompre une cuisson pour la reprendre plus tard.

  • Servez les aliments chauds le plus rapidement possible, sans les laisser à température ambiante.

  • En cas de doute sur la fraîcheur d’un aliment, n’hésitez-pas à le jeter. Si un aliment présente des parties avariées (fruit) ou des moisissures (confiture), jetez-le car bien qu’invisibles les spores toxiques envahissent tout l’aliment.

- Conseils alimentaires en cas d'agranulocytose

En cas d'agranulocytose, des mesures de précaution plus strictes doivent être suivies, de manière à réduire au maximum le risque d'intoxication et d'infection par contamination bactérienne. Celles-ci concernent notamment le choix des aliments et leur préparation.

La règle de base est de ne manger que les aliments cuits ou pelés. Ainsi, les crudités et les fruits crus et non épluchables sont à mettre de côté. Plusieurs autres aliments à risque de contamination sont à éliminer transitoirement de l'alimentation. Un tableau à télécharger (pdf 294ko) vous permettra d'avoir une vue d'ensemble des aliments dont la consommation est proscrite ou au contraire recommandée.

Activités quotidiennes et sociales

- Durant la période à risque, évitez tant que possible :

  • de participer à des bains de foule (centres commerciaux, manifestations et fêtes communautaires, etc.);

  • d’utiliser des transports en commun;

  • d’aller à la piscine;

  • d’avoir contact avec des personnes ayant un rhume, une grippe, une diarrhée, une maladie virale (herpès, rougeole, varicelle par exemple) ou de jeunes enfants venant d’être vaccinés. Ces personnes pourraient vous transmettre des germes indésirables.

Si vous avez un ou des animaux domestiques, évitez le nettoyage de leur litière. Si vous devez néanmoins réaliser cette tâche, faites-le avec des gants et prenez soin de vous laver les mains consciencieusement comme après chaque contact avec lui. Evitez aussi qu’il vous blesse (griffure, morsure).

Il est recommandé que votre entourage (famille et proche) soient vaccinés contre la grippe si c’est une période à risque d’épidémie.

Traitements spécifiques

- En cas de neutropénie

  • Des antibiotiques (comprimés ou injections) peuvent être nécessaires pour traiter une infection en présence de fièvre. Parfois un séjour hospitalier est organisé pour des surveillances ou le traitement antibiotique.

  • Dans certaines situations, le médecin prescrit un médicament sous forme d’injections à se faire soi-même qui renforce et accélère la production de globules blancs. Si ce médicament vous est prescrit, l’équipe de soins vous donnera les informations nécessaires.

- En cas d’agranulocytose

  • Lors d’un séjour hospitalier, si le nombre de globules blancs et très bas (agranulocytose), des précautions particulières seront prise. Le personnel de soins et les visites seront habillés spécialement avec une surblouse. Selon le contexte, ils pourraient porter un masque devant la bouche pour vous protéger. Le nombre des visiteurs est alors limité.

Dernière modification le 12.09.2011

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans CHIMIOTHERAPIE et EFFETS SECONDAIRES
commenter cet article

commentaires

Azucena 05/09/2016 15:22

Bonjour,

À la suite d'un traitement par Votrient (Pazopanib), le nombre de globules blancs de mon mari a chuté de 4 200 à 3 200, l'oncologue nous dit qu'un traitement par médicament pour faire augmenter les globules blancs à un taux acceptable n'est pas envisageable quand on prend une "chimio" à vie, car il ne s'agit pas d'un "traitement minute" mais d'un médicament pris en continu. Il a donc beaucoup abaissé la dose de Votrient... Est-il possible de faire quelque chose pour faire augmenter tout de même le taux de globules et faire en sorte que la dose d'antinéoplasique soit rétablie à son taux initial ? Merci !

caillaud 08/02/2016 14:25

bonjour,
mon ami est atteint du premier stade de leucémie. 1700 blancs mais pas encore de blaste, cependant il est très fatigué et il a depuis 12 mois une infection bronchique, traitée par antibiothérapie forte...amélioration et rechute..dilatation des bronches cependant :!!
j'ai entendu dire qu'une chimio douce pouvait améliorer sa formule sanguine lui donnant ainsi plus de moyens pour se défendre.
pourriez vous me renseigner.
merci beaucoup de ce que vous pourrez me dire.
je suis très inquiète.

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum