Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 09:20

00003Rose magazine

 

   De passage

Nous sommes de passage, l’affaire est entendue.

Peu de choses à partager; nos solitudes additionnées, quelques étreintes, des amitiés, ces miettes d’humanité qui parfois, au bout du chemin, esquissent une existence.

Avec Valérie Benguigui nous avons partagé de vrais grands fous rires, des moments de légèreté où la joie flirtait avec l’émotion. Valérie Benguigui est morte à l’heure où l’été refuse de s’éteindre.

A Rose, nous savions Valérie malade. La nouvelle de son décès est tombée lundi soir, au cours d’une soirée sensée célébrer la rentrée des classes dans un groupe de parents d’élèves. Cette annonce donna à la fête un tour inattendu. Au centre de la conversation, notre hôtesse, une sexagénaire en pleine forme, grillant clope sur clope et carburant au JW, nous expliquait ce qu’était vraiment le cancer. Elle n’en avait jamais eu, c’est vrai, mais elle connaissait vachement bien, d’ailleurs bientôt « on en aurait tous un », donc il fallait relativiser –ça allait « devenir un truc anodin, genre une grosse grippe ». Sauf pour Valérie Benguigui qui, accordait-elle, experte, à l’assemblée médusée, n’avait pas eu de chance.

Je m’accrochais ferme à mon mojito et à mon sens aigu de l’urbanité pour ne pas me lever et claquer la porte.

Je regardais mon verre, rempli de rhum, avec la jolie petite feuille verte de menthe qui surnageait courageusement et je me souvenais des mois passés à ne pouvoir avaler que de la bouillie, naufragée dans mon lit entre deux chimios. Je pensais à Maryse, Bénédicte, Monique, Laurence, Patrick, tous les amis que nous avons perdus depuis deux ans. Qu’auraient-ils fait à ma place ? Balancé une vanne bien sentie ? Une baffe ? Et Valérie qu’aurait-elle dit ?

Puis je pensais à toutes les vivantes. Aux journalistes de la rédaction qui se battent inlassablement contre le cancer. A toutes nos lectrices qui chaque jour mettent dans la balance toute leur volonté, toutes leurs forces et toutes leurs histoires.

Je pensais à mon amie Céline C, actuellement en chambre stérile après une greffe.

Je pensais surtout à une petite fille qui a perdu sa maman au printemps dernier et qui vient d’être, elle aussi, admise à l’hôpital avec une leucémie.

Une « grosse grippe » vraiment ?

Les experts en communication qui repeignent le mois d’octobre couleur chamallow pour le grand barnum de la consommation, ont parfaitement réussi leur coup. Tout ce rose c’est frais, ça remet un peu de douceur en cette fin de l’automne. On pavoise des opéras, des montagnes, des monuments. On farde la mort pour convaincre les foules. On rend la douleur, la peur, la souffrance, enfin fréquentables.

Une « grosse grippe ».

Alors au nom de toutes les copines mortes et plus encore au nom des vivantes, j’ai fini par mettre fin à la péroraison de notre « experte ès cancer » en lui renversant mon mojito sur la jupe. Ce qui l’a fait taire illico. Je ne crois pas en la vie éternelle mais je ferais bien semblant, juste pour imaginer que Valérie Benguigui a souri, à ce moment là.

Je ne serais sans doute plus invitée chez cette dame.

Tant pis. Pas grave.

De toutes façons on est tous de passage…

Lire les Réactions sur Rose Magazine

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans Rose Magazine
commenter cet article

commentaires

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum