Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 08:00


Espace Cancer

Le système nerveux est formé des organes des sens (goût, odorat, audition, toucher), des nerfs, de l'encéphale et de la moelle épinière, notamment. Il permet la coordination des mouvements musculaires, le contrôle du fonctionnement des organes et la transmission des informations permettant de percevoir les sensations et les mouvements.

Certaines chimiothérapies, notamment celles issues d'agents dérivés de la platine, des vinca-alcaloïdes ou des taxanes, sont connues pour avoir parfois une répercussion sur le système nerveux en cours de traitement ou après celui-ci. Ces effets se manifestent de manière différente selon le produit utilisé.

Afin de s’assurer de la bonne tolérance au traitement et de prévenir des séquelles à long terme, l’oncologue évalue les fonctions du système nerveux. Selon le type de chimiothérapie proposé, il poursuit cette évaluation tout au long du traitement. Il peut parfois prescrire des examens complémentaires. Le choix des médicaments, leur dosage et le rythme d’administration est adapté en conséquence.

Le terme médical général utilisé pour caractériser l’ensemble des affections ou des atteintes nerveuses est neuropathie.
Une paresthésie désigne un trouble de la sensibilité désagréable mais non douloureux, appelé parfois fourmillement, pouvant s’accompagner d’une disparition plus ou moins importante de la sensibilité, de picotements et parfois d’une sensation de «chaud-froid».
Une dysesthésie est une diminution ou une exagération de la sensibilité. Elle peut se manifester par des sensations de douleurs, d’engourdissements, de picotements ou de brûlures.

Ce que vous pourriez observer ou ressentir

 

- Modifications des perceptions sensitives

  • sensation de douleur, de brûlures ou de chaud-froid au niveau des mains et des pieds;

  • sensation d’étau, de décharges électriques ou de picotements au niveau des pieds;

  • impression de marcher sur du gravier ou du coton;

  • engourdissement, faiblesse ou diminution de la sensibilités des mains et des pieds.

Ces sensations peuvent entraîner une maladresse en marchant, des troubles de l’équilibre et parfois des pertes d’équilibre ainsi qu'une maladresse à ramasser des objets, à écrire ou à réaliser des gestes fins et précis.


- Manifestations liées à certains médicaments

Traitements à base de vinca-alcaloïdes

  • constipation;

  • rétention urinaire, observable par la sensation d’avoir la vessie constamment pleine sans pouvoir la vider efficacement;

  • chutes de pression pouvant provoquer un malaise;

  • chez l'homme, troubles de l’érection.

Traitements à base de cisplatine

  • bourdonnement ou tintement d'oreilles;

  • sensation d’avoir les oreilles bouchées;

  • audition diminuée.

Traitements à base de taxanes (principalement le paclitaxel)

  • douleurs musculaires et articulaires.

Traitement à base d’oxaliplatine

  • sensation d’engourdissement autour de la bouche et au niveau de la gorge;

  • difficultés à avaler;

  • impression de manquer d’air, difficultés à respirer, voire d’étouffement.

    Ces manifestations peuvent être augmentées par le froid et les objets froids.

Ce que vous pouvez faire

Si vous ressentez ou observez une des manifestations décrites ci-dessus, signalez-le à votre médecin oncologue afin qu’il puisse envisager les solutions qui conviennent: examen complémentaire, adaptation des doses du traitement de chimiothérapie, par exemple.

Vous trouverez ci-dessous des recommandations et des conseils qui visent principalement à diminuer l'inconfort et à prévenir les dangers liés aux différents symptômes.


Si vous avez une modification de la sensibilité des mains

- Protégez-les afin de prévenir les blessures

  • Manipulez avec précaution les objets tranchants, brûlants ou glacés afin d’éviter des blessures.

  • Optez pour des gants lors de travaux ménagers, d’entretien ou de jardinage.

  • Mettez des gants l’hiver afin d’éviter les engelures.

- Utilisez des astuces pour saisir les objets

  • Utilisez une gomme au bout d’un crayon pour tourner les pages d’un livre.

  • Utilisez un gant de caoutchouc ou un chiffon antidérapant pour ouvrir les pots.

  • Enfilez une chemise déjà boutonnée ou avec pressions.

  • Ajoutez un trombone ou un cordon à votre fermeture éclair.

  • Préférez des chaussures à velcro plutôt qu'à lacets.

Si vous avez une modification de la sensibilité des pieds

- Protégez-les afin de prévenir les blessures

  • Optez pour des chaussures confortables, déjà formées à vos pieds et qui tiennent bien (évitez temporairement les nus pieds et les mules).

  • Détectez, en passant vos doigts dans la partie intérieure des chaussures, les aspérités qui pourraient vous blesser (coutures, fils rigides, doublures mal ajustées).

  • Evitez de marcher pieds nus.

- Sécurisez votre environnement

  • Pensez à enlever les tapis glissants.

  • Installez des points d’appui dans votre douche ou votre baignoire. Si nécessaire, prévoyez d’être assis sur un tabouret stable placé dans votre douche par exemple.

- Adaptez vos activités quotidiennes

  • Privilégiez les activités physiques (ou sportives) pour lesquelles vous vous sentez à l'aise du point de vue de l'équilibre, de la stabilité, de la force.

  • Lors d’un trajet en voiture, pensez à être avec un co-chauffeur et, dans la mesure du possible, évitez de prendre le volant.

Les offres de soutien à disposition
Selon les manifestations ressenties, demandez à votre équipe de soins de vous mettre en contact avec un ergothérapeute. Ce professionnel vous aidera à trouver des moyens pratiques afin d’adapter votre environnement durablement (matériel, aménagements de l’espace, etc).

Si vous avez une tendance à la constipation (traitement de vinca-alcoïdes)

  • Evitez les mucilages (son, par exemple), parfois prescrits lors de constipation. Ils sont contre-indiqués dans cette situation. Les mucilages augmenteraient le volume des selles alors que les intestins sont ralentis pour les faire avancer. Vous pouvez par contre stimuler votre transit avec l’ingestion de pruneaux trempés ou de sirop de figue, par exemple.


Recommandations particulières: froid et traitement à base d’oxaliplatine

  • Pendant l’administration du traitement et durant les heures qui suivent, évitez absolument toute boisson ou aliment froid et aussi les boissons à température ambiante. Les boissons chaudes peuvent être consommées sans modération.

  • Les jours qui suivent le traitement, évitez les boissons et aliments glacés et même froids. Les boissons tempérées peuvent être consommées.

  • Quelle que soit la saison, couvrez-vous lorsqu’il fait froid dehors, en portant un foulard ou une écharpe autour du cou.

  • Par temps froid, évitez les activités qui demandent un effort à l’extérieur.

  • Faites usage d’eau tiède ou chaude pour vous laver les mains.

  • Portez des gants lorsque vous retirez des aliments du réfrigérateur et du congélateur. Si votre métier exige une partie de travail dans une chambre réfrigérée (stockage d’aliments, de fleurs, etc.), organisez-vous avec vos collègues pour éviter absolument de vous y rendre.

Dernière modification le 06.09.2011

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans CHIMIOTHERAPIE et EFFETS SECONDAIRES
commenter cet article

commentaires

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum