Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 10:10

Top santé-copie-1

De plus en plus de femmes poursuivent leur chemin après avoir eu un cancer du sein.

Un challenge pour les femmes qui ont affronté la maladie.

Le Dr Anne Lesur, cancérologue, répond aux questions que l'on se pose pendant la période de l'après-cancer.


 

1. CANCER DU SEIN : COMMENT RETROUVER SON ÉNERGIE ?

 

Après un cancer du sein, la fatigue est très fréquente, notamment chez celles qui sont confrontées à une ménopause précoce en raison de la chimiothérapie.

L’arrêt subit des règles et les manifestations qui s’en suivent (insomnies, bouffées de chaleur…) demandent une adaptation.

Se sentir comprise, soutenue éventuellement par un médicament (un antidépresseur à petites doses peut atténuer les sueurs), est important pour passer le cap.

Aborder dans sa tête cet "après" comme une renaissance aide aussi.

Ce peut être l’occasion de mener une vie plus saine sur les plans psychologique (aller davantage à l’essentiel) et physique.

Se mettre ou se remettre à une activité permet de reprendre confiance, de se réapproprier son corps, de retrouver des sensations agréables, de se sentir vivante…

 

2. CANCER DU SEIN: PUIS-JE ALLER AU SOLEIL?

Vous vous protégerez soigneusement la poitrine après la radiothérapie.

Mais le soleil n’est pas néfaste.

 Il est juste déconseillé de passer plusieurs heures sur la plage ou de prendre des coups de soleil.

Les compléments alimentaires de type vitamines, sélénium, oméga-3 sont tout à fait utilisables.

Ils peuvent, en effet, aider à passer un moment difficile, notamment sur le plan du sommeil. Un complément de vitamine D est souvent nécessaire.


 

3. CANCER DU SEIN: QUAND RECOMMENCER À FAIRE DES COLORATIONS ?

Dès que les cheveux ont bien repoussé, les colorations redeviennent possibles. Mais, au début surtout, on évitera d’effectuer sa couleur chez soi avec des produits tout venants.

Mieux vaut se rendre chez un coiffeur qui utilise des produits doux.

Et prendre bien soin de ses cheveux entre deux colorations, en utilisant un masque, des produits démêlants...

 

4. CANCER DU SEIN: COMMENT SOULAGER LES DOULEURS DES ARTICULATIONS ?


La chute des œstrogènes, certaines chimiothérapies, les traitements anti-hormonaux par anti-aromatases favorisent les douleurs des articulations.

Il n’est donc pas étonnant que de nombreuses femmes en souffrent après, même si celles-ci restent généralement supportables.

Sinon, le médecin peut proposer d’espacer les prises un jour sur deux, de changer d’anti-aromatases et de s’assurer de la nécessité du traitement.

Mais il est inutile de multiplier les examens complémentaires à la recherche d’autres causes hypothétiques et de se lancer dans des infiltrations.

 

5. CANCER DU SEIN: TOUTES LES FEMMES ONT-ELLES BESOIN DE LA MÊME SURVEILLANCE ?


Le mot suivi est plus adapté que celui de surveillance, sachant que les cancers issus du dépistage (qui étaient la plupart du temps non palpables) sont des cancers d’excellent pronostic.

Ils nécessitent davantage un accompagnement psychologique que des examens répétitifs inutiles et stressants.

Plus rapprochés au début, ces contrôles évoluent avec le temps et dépendent de la situation de la femme.

Quels sont les examens incontournables ?

Des examens cliniques réguliers, des entretiens avec son médecin traitant ou sa gynécologue, une mammographie annuelle, et des examens complémentaires en cas de symptômes inhabituels (douleurs, grosseur…) sont suffisants.

Il n’y a pas lieu de réaliser des bilans à titre systématique. Les études récentes concernant les modalités de la surveillance s’accordent sur ce point.

 

6. CANCER DU SEIN: DE QUELLE FAÇON S’ORGANISE LE SUIVI ?

Idéalement, une consultation de fin de traitement permet de faire le point sur les soucis du moment (séquelles des traitements, douleurs, cicatrices…) et d’organiser la façon dont s’exercera la surveillance.

Si la majorité des femmes se font suivre dans le centre où elles ont été soignées, d’autres font le choix de l’être à l’extérieur ou se voient proposer un "entre les deux".

Pour faciliter le lien entre la médecine de ville (généraliste, gynéco…) et l’hôpital, le centre anticancéreux Alexis Vautrin de Nancy a ainsi créé un carnet de surveillance alternée.

Mammographies, consultations chez le gynécologue ou dans le centre anticancéreux en alternance, le programme des cinq ans à venir est remis à la patiente lors de cette fameuse consultation de fin de traitement.

 

7. CANCER DU SEIN: FAUT-IL CONSULTER ENTRE 2 RENDEZ-VOUS?

Toute modification d’aspect physique : une grosseur dans le sein opéré ou dans l’autre sein, une anomalie cutanée, des ganglions sous le bras…

Des maux de tête, des problèmes digestifs, une toux persistante, des douleurs osseuses doivent être signalés.

Ils ne sont pas inquiétants mais peuvent être un effet secondaire d’un traitement que l’on peut soulager.

Tout aussi important : ne pas laisser évoluer pendant des mois un syndrome dépressif qui s’aggrave, une prise de poids qui continue, des insomnies plus fréquentes. 

Tout ce qui altère la qualité de vie mérite une consultation avant le rendez-vous de suivi programmé.

Mis à jour le Mardi 1 Février 2011 sur le Clic SITE

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Association-Essentielles - dans APRÈS CANCER
commenter cet article

commentaires

AGENDA DES CHEFS

OLIVIER CHAPUT

PARRAIN DU RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Agenda-des-chefs-2015.jpg

Pour le commander cliquez sur l'image

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum